lundi 19 avril 2021

Contact

Les brèves du JTPour Georges Méric, "les jeunes sont les grands sacrifiés de la crise"

Pour Georges Méric, “les jeunes sont les grands sacrifiés de la crise”

Alerter les pouvoirs publics de la situation vécue par les jeunes de Haute-Garonne, et d’ailleurs, pendant la crise que nous traversons. Proposer des mesures permettant de répondre à leur détresse. Telle est l’ambition du Conseil départemental de Haute-Garonne, qui soutient la prise de position du Conseil économique, social et environnemental sur le sujet.

georges méric conseil departemental Haute-Garonne
© Nicolas Belaubre – Journal Toulousain

Ce mercredi 2 décembre, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a lancé un appel à la mobilisation pour un soutien économique, social et psychologique de la jeunesse.

“Les jeunes figurent aujourd’hui parmi les plus durement touchés par la crise de la Covid-19, que ce soit par la crise économique et la hausse du chômage, le bouleversement de leur scolarité ou de leurs parcours de formation, l’isolement du confinement, mais également dans leurs aspirations et leurs ambitions pour assurer leur avenir. C’est pourquoi je soutiens totalement l’appel du CESE”, a réagi le président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, Georges Méric.

Le Conseil départemental débloque des stages rémunérés pour les jeunes

Dans ce contexte sanitaire, le Département de la Haute-Garonne a renforcé ses aides envers les jeunes, en proposant notamment des bons solidaires aux plus précaires pour effectuer leurs achats de produits alimentaires et d’hygiène de première nécessité.
Le Conseil départemental étudie également avec Toulouse Métropole la possibilité d’ouvrir l’accès aux étudiants au fonds d’aide aux jeunes et au fonds de solidarité logement afin de les aider dans le paiement de leur loyer et de leurs factures d’énergie.
La collectivité va par ailleurs ouvrir 100 postes de stages rémunérés pour les jeunes.
Enfin, le Conseil départemental a mis en place un soutien psychologique adapté aux jeunes de 18 à 25 ans fragilisés par les confinements successifs, via la Maison départementale des adolescents.

Le revenu de base pourrait aider à limiter les effets de la crise sur les jeunes

“La crise économique et sociale que nous traversons révèle la grande précarité de nombreux jeunes dans notre pays et les carences de notre système social actuel. C’est pourquoi, j’appelle une nouvelle fois le gouvernement à autoriser l’expérimentation d’un revenu de base, comme proposé par 19 Conseils départementaux dont la Haute-Garonne, sur leur territoire, afin de pallier les effets sociaux de la crise, notamment chez les jeunes” a conclu le président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, Georges Méric.

Source: communiqué du Conseil départemental de Haute-Garonne

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

Articles en rapport

Le Sicoval étudie la circulation de l’air dans les salles de concert

Le Sicoval, communauté d’agglomération du Sud-Est de Toulouse, lance une étude pour modéliser la circulation de l’air au sein de la salle de concert du...

Personnes vulnérables : toutes les dates et lieux de passage du “Vaccibus” en Haute-Garonne

COVID-19 - Le service départemental d’incendie et de secours 31 (SDIS 31) a mis en place un dispositif de vaccination mobile intitulé "Vaccibus" pour...

Deux vélos électriques pour la police municipale à Cugnaux

La ville de Cugnaux, en Haute-Garonne, a lancé sa première patrouille à vélo pour accroître la réactivité et renforcer le lien entre citoyens et...

Une boîte de nuit clandestine découverte au Nord de Toulouse

Une boîte de nuit clandestine a été découverte par les gendarmes dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 avril dans un gîte...

Toulouse : Top 6 des actus à ne pas rater cette semaine

Report des élections, débat électoral, vaccinodromes, découvrez les actus à ne pas manquer cette semaine du 12 au 16 avril à Toulouse. Lendemains de fête et...

Cugnaux : 435ème ville pour des cirques sans animaux

Mercredi 7 avril, Cugnaux, en Haute-Garonne, devient la 435ème ville de France à adopter symboliquement le vœu de l’association Code animal pour interdire la...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img