Piétons et cyclistes réunis pour une manifestation, ce vendredi 28 février à 18h30, place du Capitole

Les associations 2 pieds 2 roues et Vélorution appellent à une double manifestation, ce vendredi 28 février, avec la convergence de deux cortèges. L’un de piétons et l’autre de cyclistes. L’objectif : mettre en avant les modes actifs de déplacement.

ballade vélo
© DR

Les associations 2 pieds 2 roues et Vélorution appellent à une double manifestation avec deux cortèges. L’un composé de piétons et l’autre de cyclistes. Le départ de ce double défilé qui promeut les modes de transports actifs sera donné le 28 février à 18h30 sur la place du Capitole.

Avant de s’engager sur le parcours, les candidats aux élections municipales présents ainsi que des manifestants pourront prendre la parole. Les deux groupes emprunteront des itinéraires distincts qui convergeront à Saint-Cyprien. Un déplacement qui s’effectuera accompagné par la musique « cyclo-propulsée » des Nomad Men.

Promouvoir une politique en faveur du vélo et de la marche

Pour les organisateurs, cette manifestation à pour but de promouvoir « une politique réellement en faveur de la marche et du vélo, pour Toulouse et son agglomération ». Selon eux, les engagements en la matière restent trop souvent à l’état de promesses de campagnes.

« Les déplacements respectueux de l’environnement sont mis en avant dans les programmes des candidats ; mais c’était déjà le cas il y a 6 ans avec des promesses de Réseau Express Vélo, de deuxième voie verte le long du canal… Aujourd’hui, les usagers sont déçus, les aménagements et la sécurité ne sont pas au rendez-vous. Les 4500 réponses au dernier baromètre cyclable, plaçant Toulouse en bas du tableau des grandes villes, témoignent de la différence importante entre les paroles et les actes », soulignent les deux associations dans un communiqué.

Une longue liste d’insatisfactions

Ces dernières présentent également une longue liste de motifs d’insatisfaction : chantiers envahissants, stationnement illicite gênant et accidentogène, discontinuité des pistes cyclables, dispositifs inadaptés aux personnes à mobilité réduites, abords des écoles mal protégées, etc. Constatant que « les Gaz à effet de serre continuent d’augmenter » et mettant en cause « la politique toulousaine de transports axée sur la voiture », les deux collectifs rappellent l’aspiration des usagers à pouvoir « se déplacer à pied et à vélo sur l’ensemble de la voirie sans stress et sans difficulté ».

(Source : communiqué de presse)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.