vendredi 24 septembre 2021

Contact

Les brèves du JTTisséo annonce l'arrêt du trafic des trams et des bus ce mercredi...

Tisséo annonce l’arrêt du trafic des trams et des bus ce mercredi à 19h30

Ce soir, mercredi 8 juillet, Tisséo met le trafic de ses lignes de bus et des trams à l’arrêt, à 19h30. Il s’agit d’une action de solidarité envers le chauffeur de bus agressé il y a quatre jours à Bayonne.

A 19h30 précise, ce mercredi 8 juillet, l’intégralité du trafic Tisséo sur les lignes de bus et de trams sera à l’arrêt. Mais cela ne durera qu’une minute. Une minute d’arrêt pour rendre hommage à Philippe Monguillot, le conducteur de bus du réseau de transport en commun de la ville de Bayonne qui s’est fait agresser le 5 juillet dernier. Le réseau fonctionnera à nouveau normalement après le respect de cette minute de silence.

 

Rappel des faits

Dimanche dernier, dans le quartier de Balichon, Philippe Monguillot, un chauffeur de bus âgé de 59 ans, arrête son véhicule pour laisser monter un individu, qui rejoint à l’intérieur un groupe de trois personnes accompagné d’un chien. Mais alors que le conducteur les contrôle et les somme de mettre un masque (ce qui reste obligatoire dans tous les transports en commun de France), les quatre hommes commencent à l’insulter. S’en suit une altercation, durant laquelle Philippe Monguillot est poussé hors de son bus.

A terre, il se fait rouer de coups de pied et de coups de poing, au niveau de la tête. Ses agresseurs ont pris la fuite, laissant leur victime inconsciente sur le sol. Transporté d’urgence au centre hospitalier de Bayonne, ce père de trois enfants est actuellement en état de mort cérébrale.

Les suspects ont été interpellés rapidement. Après avoir identifié les rôles de chaque individu dans l’agression, le procureur de la République va demander des sanctions lourdes. Deux d’entre eux seront poursuivis pour tentative d’homicide volontaire, le troisième pour soustraction d’un criminel à l’arrestation et aux recherches, et le dernier pour non-assistance à personne en danger.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img