L’urbanisme et la mobilité au centre de la campagne de Cornebarrieu la citoyenne

À Cornebarrieu, Jean-Pierre Lapeyre mène la liste d’opposition au maire sortant ‘’Cornebarrieu la citoyenne’’. Celui qui habite la ville depuis 20 ans veut « reprendre la commune en main », notamment en termes d’urbanisme et de transports.

crédit : Cornebarrieu la citoyenne

« Les choses ne vont pas dans le bon sens à Cornebarrieu, mais il n’est pas trop tard pour changer les orientations prises », déclare Jean-Pierre Lapeyre, leader de la liste sans étiquette Cornebarrieu la citoyenne, seule opposition à celle du maire sortant Alain Toppan. C’est ce qui l’a poussé à se présenter : proposer une alternative aux administrés. Pour l’accompagner dans ses desseins, 28 colistiers, tous issus de la société civile. « Ils ont certes leurs convictions, mais tous travaillent dans l’intérêt de la commune. Chacun mettant ses compétences au service des habitants. Ainsi, notre projet ne se positionne ni à droite ni à gauche. Nous sommes sans étiquette et nous le resterons », explique le candidat.

Améliorer la mobilité

Ce dernier observe que, sur sa commune, « entre 7h et 9h, il y a énormément de bouchons tous les matins. Ceci à cause des deux axes qui rallient le centre-ville, et rien n’a été fait pour les enrayer depuis des années », explique Jean-Louis Lapeyre. Pour désengorger ces routes, il souhaite par exemple créer des pistes cyclables et sécuriser celles déjà existantes. « Beaucoup d’habitants qui travaillent dans a zone airbusienne prennent la voiture alors qu’ils pourraient circuler en vélo », déplore la tête de liste.

Autre mesure pour améliorer la mobilité, le candidat voudrait augmenter la fréquence et l’amplitude horaire de la ligne de bus Tisséo qui dessert la commune, à savoir la 15. « Le matin, aucun transport en commun ne passe plus après 9 heures. C’est embêtant, notamment pour les jeunes qui commencent les cours plus tard et qui sont obligés de se lever tôt », regrette Jean-Pierre Lapeyre.

Urbanisme : « Il faut prendre les décisions avec les citoyens »

Ce dernier dénonce un deuxième point noir : « Depuis 10 ans, on bâtit n’importe comment et n’importe où. Et contrairement à ce que le maire actuel veut faire croire, ce n’est pas la métropole qui décide, c’est bien la municipalité qui accorde ou non les permis de construire», accuse la tête de liste.

À ce titre, il souhaite que les citoyens soient concertés en termes d’urbanisme. Il s’engage, pour les grands programmes immobiliers, à suivre les résultats de ces consultations. « Une manière de prendre en compte l’avis de chaque habitant de la commune », précise-t-il. D’ailleurs, s’il sort vainqueur dimanche soir, le candidat Cornebarrieu la citoyenne commencera par rétablir la permanence des élus, afin que chaque administré de Cornebarrieu soit « enfin entendus ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.