Une pétition lancée pour demander la suppression de l’arrêté “anti-bivouac”

Une pétition vient d’être lancée pour demander la suppression de l’arrêté anti-bivouac et la réquisition des logements vacants.

tentes toulouse

Le fameux arrêté “anti-bivouac” pris le 12 septembre dernier par Jean-Luc Moudenc n’en finit pas de provoquer des réactions. Une pétition vient même d’être lancée par un collectif de plusieurs organisations et associations locales sur le site Change.org.

“Si les déplacements de tentes et la persécution des plus précaires ne sont malheureusement pas des faits nouveaux, nous ne pouvons garder le silence devant un arrêté profondément oublieux des droits humains”, écrivent-ils. Ils dénoncent aussi une politique visant à intensifier la gentrification de la ville et à “repousser les pauvres toujours plus loin du centre”.

Pour l’application de l’arrêté de réquisition

Le collectif estime qu’évacuer les tentes du centre-ville n’éradiquera pas la pauvreté et réclame purement et simplement la suppression de l’arrêté. Enfin, le texte de la pétition évoque les leviers mobilisables à l’échelle de la municipalité pour améliorer la situation comme l’application de l’arrêté de réquisition “au regard des 23 000 logements vacants et 240 000m² de bureaux vides, comme le prévoit la constitution française”. “Cela réglerait immédiatement la situations des sans-abris”, conclut le texte.

La pétition a recueilli à ce jour près de 700 soutiens et parmi les premiers signataires figurent des organisations comme Act-Up Sud-Ouest, ATTAC Toulouse, DAL 31, Handi-Social, la CGT ou encore la Ligue des droits de l’Homme.

Un rassemblement contre l’arrêté anti-bivouac sera organisé vendredi 18 octobre à 17h30 au métro Jean-Jaurès

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.