Les Plaisançois se battent contre les nuisances aériennes

Face aux nuisances aériennes au-dessus de Plaisance-du-Touch, le Collectif Couloir Aérien Plaisance (CCAP) a créé mercredi 27 mai son association pour défendre ses habitants. L’objectif: mieux se faire entendre.

Crédit: bilaleldaou / pixabay
Crédit: bilaleldaou / pixabay

“Nous sommes passés du collectif à l’association pour avoir plus de poids auprès de notre mairie, qui ne prend pas le sujet sérieusement”, explique Marjorie Bataille, présidente du Collectif Couloir Aérien Plaisance (CCAP), fondé en décembre 2019. Et c’est chose faite depuis ce mercredi 27 mai. “Ce nouveau statut va permettre de financer nos actions” contre les nuisances aériennes.

Depuis quelques mois, le trafic aérien a fortement augmenté au-dessus de la commune. “Environ 100 avions passent au-dessus de chez nous alors qu’avant c’était dix avions grand maximum”, informe Marjorie Bataille. En creusant un peu, le CCAP s’est rendu compte qu’une expérimentation pour modifier les couloirs aériens des avions de ligne de l’aéroport de Blagnac était en cours. “Nous n’avons pas été informés au préalable. Nous reprochons à la DGAC de ne pas s’être entretenue avec les personnes concernées”, déclare la présidente du collectif. L’association lutte donc contre la poursuite de ces essais et l’installation d’un couloir aérien au-dessus de Plaisance-du-Touch. Elle s’oppose également au développement de l’activité aéronautique de l’aérodrome de Francazal.

23 000 signalements pour nuisances sonores

En effet, les Plaisançois subissent au quotidien les passages d’avions de l’aéroport de Blagnac ainsi que les vols militaires du site de Francazal. Et cette expérimentation, c’est la goutte de trop. “Pourquoi il faudrait concentrer toute l’activité aéronautique de la région toulousaine à Plaisance-du-Touch ?”, lance Marjorie Bataille. D’après elle, si l’association ne dit rien, “la DGAC va estimer qu’il n’y a pas de problème et que ça ne gêne personne”. Le CCAP s’engage donc à établir le dialogue avec les autorités et les services de l’aviation, et à faciliter la transmission des signalements d’avions bruyants auprès d’eux. Pour ce faire, le collectif a mis à la disposition des Plaisançois des formulaires en ligne sur leur site internet pour se plaindre auprès de l’aéroport de Blagnac. À ce jour, près de 23 000 signalements ont été déposés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.