mercredi 27 octobre 2021

Contact

spot_img
Les brèves du JTMunicipales 2020 : Des soupçons de tractage illégal dans une commune au...

Municipales 2020 : Des soupçons de tractage illégal dans une commune au Sud de Toulouse

À Labarthe-sur-Lèze, en Haute-Garonne, Stéphane Chadourne, tête de la liste Vivons Labarthe Ensemble, porte plainte contre la liste de Christine Roussel pour diffamation publique…

La campagne des élections municipales de Labarthe-sur-Lèze, une commune de 6000 habitants au Sud de Toulouse, tourne à la foire d’empoigne entre les quatre candidats du deuxième tour. Arrivé troisième, Stéphane Chadourne, tête de la liste Vivons Labarthe Ensemble, a porté plainte pour diffamation publique, le 15 juin dernier, contre la liste de Christine Roussel, en quatrième position. Dans un tract de campagne, elle l’accuse d’avoir distribué des messages électoraux, la veille du premier tour, ce qui est formellement interdit par le code électoral. Stéphane Chadoune se défend : « Ces accusations sont mensongères et sans preuve. Elle s’appuie sur des commentaires pris dans les réseaux sociaux. » C’est en effet sur le compte FaceBook du maire sortant Yves Cadas, en tête au premier tour, que la violation du code électoral a été révélée.

Posted by Yves Cadas on Saturday, March 14, 2020

La veille du scrutin, le 14 mars, le candidat à sa propre succession écrit sur sa page non-officielle : “Il est signalé que des membres de certaines listes distribuent depuis ce matin des documents et font du portes à portes. Ceci est strictement interdit par le code électoral. Ils encourent une peine d’inéligibilité et une amende conséquente. Le juge des élections sera saisi par nos soins.”

Deux recours en justice pour violation du code électoral

Aujourd’hui, Stéphane Chadoune fait remarquer « que ces publications ne désignent aucune liste : Madame Roussel les transforme en accusations contre la liste Vivons Labarthe Ensemble. » Jointe par le JT, l’intéressée admet qu’il n’y a pas de preuve écrite, mais qu’elle tient l’information de la bouche même d’Yves Cadas : « Il m’a donné le nom de deux listes suspectées, dont celle de Stephane Chadoune ». C’est donc le maire sortant de Labarthe-sur-Lèze qui a les clés de cette affaire qui pourrait avoir des conséquences sur le résultat du 28 juin, lui qui indique avoir déposé deux recours. « Aucun n’a été porté contre nous » affirme Stéphane Chadoune…

Source : Communiqué de presse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img