LGV Bordeaux-Toulouse une décision décisive à l’assemblée

Les travaux de la Ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse pourraient démarrer dès 2021. En offrant la possibilité aux collectivités locales de créer un “société de projet”, la Loi d’orientation des mobilités (LOM), donnerait un coup d’accélérateur au projet. 

lgv Bordeaux-Toulouse loi LOM
Un amendement de la LOM pourrait être décisif pour le projet de LGV Bordeaux-Toulouse

Le lancement des discussions sur la Loi d’orientation des mobilités (LOM), à l’assemblée nationale, relance l’espoir pour les collectivités locales d’accélérer la réalisation du projet de Ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse. En effet, les députés doivent se prononcer sur un amendement qui pourrait s’avérer décisif : la possibilité pour la Région le département et les métropoles de s’unir pour créer une « société de projet » et, ainsi, porter et financer le projet.

Si cet amendement était voté, les travaux de la LGV pourraient commencer dès 2021. Ce qui permettrait d’espérer une livraison et une mise en service à l’horizon 2030. Plusieurs millions d’usagers, habitants la région ou les deux métropoles bordelaise et toulousaine, verraient ainsi leur temps de déplacement réduit de 4h20 à 3h10.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.