LGV, Carole Delga se plaint de la lenteur du Gouvernement

Lors d’une réunion de la Commission permanente de la Région Occitanie, la présidente Carole Delga, a fustigé la lenteur de l’Etat et acté une enveloppe de 9,3 millions d’euros pour faire avancer le projet de LGV.

lgv Bordeaux-Toulouse loi LOM
Carole Delga souhaite voir la LGV se concrétiser rapidement © DR

Lors d’une réunion de la Commission permanente de la région Occitanie, le présidente Carole Delga a fustigé l’inaction du gouvernement sur le sujet de la Ligne à grande vitesse et l’a appelé a passer aux actes. Celle-ci s’est faire la porte-parole des citoyens et des élus locaux qu’elle estime “exaspérés parla lenteur de l’Etat pour faire avancer ces projets indispensables au désenclavement de l’Occitanie”. La réalisation de cette infrastructure ferroviaire a pourtant été à nouveau inscrite dans la loi d’orientation des mobilités (LOM) adoptée en 2019.

La région engage 9,3 millions d’euros

« Aujourd’hui plus que jamais, avec la crise sanitaire que nous venons de connaître, la crise économique qui débute, avec les enjeux écologiques et à la suite des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, la LGV est prioritaire. Cela va bientôt faire 3 ans que nos propositions financières et juridiques sont sur la table du Gouvernement. Et plus de 2 ans que nous attendons un simple rendez-vous avec Bercy » a notamment souligné Carole Delga.

Au cours de cette réunion, la Commission permanente a également acté une enveloppe de 9,3 millions d’euros destinés à la finalisation des études et la poursuite des acquisitions foncières nécessaire à la réalisation des Lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan.

Un moyen pour la présidente de rappeler sa pleine mobilisation et son engagement pour faire aboutir ces 2 lignes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.