Port d’armes : l’arsenal hétéroclite des Gilets jaunes

15 mai 2019 - 11:00

Une réponse à “Port d’armes : l’arsenal hétéroclite des Gilets jaunes”

  1. Bonjour,
    Thème: Armes par destination.
    Les forces de l’ordre, par nature, ne sont pas différentes de l’ensemble de la population. Elles sont, en particulier, portées aux mêmes excès que la foule à laquelle elles se heurtent. La mauvaise foi manifeste qui soutient parfois l’imputation de “mise en oeuvre d’une arme par destination” témoigne des limites mentales de tout pouvoir qui se croit sans contrôle. En matière d’arme par destination, les mains, les pieds, la tête, la parole et la plume peuvent très bien être objets d’accusation, tant de la part de l’autorité que de la part des victimes de “bavures”. La différence entre la foule des manifestants et les forces de l’ordre, c’est que ces dernières expriment un état de droit, juste ou dévoyé, et qu’elles sont censées représenter cet étant de droit dans leur action en obéissant aux ordres reçus. Ce faisant, elles gèrent bien ou mal, au même titre que la foule, les pulsions de violence qui les animent.


    Signaler le commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.