dimanche 17 octobre 2021

Contact

PolitiqueToulouse. Privatisation des lignes de bus, finances de Tisséo... L'opposition fustige la...

Toulouse. Privatisation des lignes de bus, finances de Tisséo… L’opposition fustige la politique de la Métropole sur les transports

À l’occasion du Conseil de Toulouse Métropole, ce jeudi 14 octobre, le groupe Alternative pour une Métropole citoyenne compte notamment interpeller la majorité sur son manque de vision en matière de transports. 

transports Toulouse
©Tisséo

Solidaire du mouvement de grève entamé la semaine passée par plusieurs syndicats des agents de Tisséo dénonçant la prochaine sous-traitance de nouvelles lignes de bus, l’opposition compte bien profiter du Conseil métropolitaine qui se tient ce jeudi 14 octobre pour exprimer ses inquiétudes sur l’avenir du réseau de transports publics de Toulouse et de son agglomération. Maire de L’Union et membre du groupe Alternative pour une métropole citoyenne (AMC), Marc Péré pointe notamment du doigt la troisième étude de soutenabilité budgétaire publiée récemment par Tisséo Collectivités détaillant les conséquences du report de la troisième ligne de métro.

Croissance de la sous-traitance et recul de l’offre de bus

“Nous demandons en premier lieu à ce que cette étude soit présentée en Conseil métropolitain. Celle-ci annonce en effet une hausse de 150 millions d’euros de la contribution de Toulouse métropole, du Sicoval et de la Communauté d’agglomération du muretain. Il n’est pas normal que cela puisse se faire sans sans débat et sans vote de la part des élus”, fait-il observer.

Sur le fonds, le groupe dénonce également la croissance de la part de l’offre de transport sous-traitée ainsi que le recul de l’offre de bus (28,4 millions de km de bus annuels contre 33,4 dans la précédente étude) prévus par ce nouveau document d’ici 2030. “Nous voyons bien, dans d’autres villes, que ce mouvement de privatisation entraîne un service moins bon. Tisséo affirme son intention de délaisser le réseau périphérique pour se concentrer sur les lignes structurantes Linéo. Cela ne va faire qu’empirer la gestion des déplacements du quotidien” poursuit Agathe Roby, élue métropolitaine membre du groupe AMC.

Le groupe AMC propose une augmentation de la contribution des entreprises

Autre grief à l’encontre de cette étude de soutenabilité budgétaire, celle-ci entérine, selon Marc Péré, une baisse de 500 millions d’euros de la contribution du secteur économique pour financer Tisséo. “Ce seront les usagers et les collectivités qui vont être mis à contribution pour compenser cette baisse. Nous demandons donc une augmentation du taux de Versement mobilités (la contribution des employeurs privés ou publics aux transports en commun, ndlr). Passer de 2%, comme c’est le cas aujourd’hui, à 2,5% rapporterait sur la période 1 milliard d’euro supplémentaires sur les 6,3 prévus entre 2020 et 2030”, détaille l’élu.

Le poids de la troisième ligne de métro encore en question

Pour l’opposition, cette nouvelle trajectoire confirme les craintes exprimées depuis longtemps sur le poids démesuré que fait peser la réalisation de la troisième ligne de métro sur les finances de Tisséo. “Un projet qui, en plus, ne permet pas de répondre aux enjeux climatiques pour 2050”, précise Agathe Roby. Le groupe AMC profitera donc également de ce conseil métropolitain pour mettre à nouveau le projet de RER toulousain au centre des débats. “Nous observons que Jean-Luc Moudenc réussit à trouver de l’argent pour la LGV, mais nous préfèrerions qu’il privilégie un RER qui permettrait réellement de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la métropole”, suggère l’élue.

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img