dimanche 24 octobre 2021

Contact

OccitaniePass sanitaire. Les députés d'Occitanie qui ont voté contre le projet de...

Pass sanitaire. Les députés d’Occitanie qui ont voté contre le projet de loi

Le projet de loi sanitaire a été adopté à l’Assemblée nationale ce vendredi 23 juillet. Découvrez les députés d’Occitanie qui ont voté contre ce texte qui prévoit notamment l’extension du Pass sanitaire.

députés Occitanie pass sanitaire
Gisèle Biémouret (en haut à droite) fait partie des sept députés d’Occitanie à avoir voté contre le projet de loi qui prévoit l’extension du Pass sanitaire

Après une nuit blanche à l’Assemblée nationale, le projet de loi sanitaire qui prévoit notamment l’extension du Pass sanitaire ainsi que la vaccination obligatoire pour les soignants, a été adopté, ce vendredi 23 juillet à 6h du matin. Les quelques mille amendements déposés par les députés ont été examinés au pas de charge dans des conditions dénoncées des représentants politiques de tous bords. Et, malgré d’âpres débats, le texte a finalement été adopté par 117 voix pour et 86 contre (28 abstentions).

L’ensemble de la gauche et une partie de la droite a voté contre

Si l’obligation vaccinale a fait à peu près consensus, c’est bien sûr la question du Pass sanitaire qui est au centre des enjeux et qui a motivé le vote d’opposition de l’ensemble de la gauche, de l’extrême droite ainsi que d’une partie de la droite.

7 votes contre en Occitanie…

En Occitanie, sept députés au total se sont opposés au projet de loi. Parmi eux, on retrouve les deux insoumis de l’Ariège Michel Larive et Bénédicte Taurine, tout comme leur collègue de groupe héraultaise Muriel Ressiguier.

Au sein du groupe socialiste et apparentés, qui prône, lui, une obligation vaccinale plutôt que le Pass sanitaire, Joël Aviragnet (Haute-Garonne) et Gisèle Biémouret (Gers) ont également voté contre le texte. Enfin les deux derniers opposants sont Aurélien Pradié, député Les Républicains du Lot et ex candidat aux Régionales, malgré les hésitations de son groupe (5 votes pour et 18 abstentions) et le député RN du Gard Nicolas Meizonnet.

Contre 9 votes pour

Du côté des votes favorables, ce n’est pas beaucoup mieux, puisque seulement 9 députés se sont déplacés pour approuver le projet de loi. Sans surprise, tous appartiennent au groupe LREM où à la majorité présidentielle. Il s’agit des audois Alain Perea et Mireille Robert, des députées du Gard Catherine Daufès-Roux et Annie Chapelier (groupe Agir ensemble), de celui du Gers Jean-René Cazeneuve, de l’héraultaise Patricia Mirallès, de la lotoise Huguette Tiegna et enfin des parlementaires du Tarn Jean Terlier et Marie-Christine Verdier-Jouclas. A noter que 5 députés du groupe LREM ont, au niveau national, voté contre le texte.

Deux abstentionnistes

Parmi les représentants de l’Occitanie à l’Assemblée nationale, on note également deux abstentionnistes. C’est le cas de Sylvia Pinel (Tarn-et-Garonne) alors que son groupe Groupe Libertés et Territoires s’est largement prononcé contre le projet de loi. Et d’Emmanuelle Ménard (Hérault), l’épouse de Robert Ménard proche du Rassemblement national.

Fort taux d’absentéisme : aucun député LREM de Haute-Garonne présent pour voter le texte

Au final, seuls 18 députés d’0ccitanie sur 49 étaient présents à l’Assemblée nationale pour voter, ou non, ce projet de loi sanitaire. Aucun député des Pyrénées-Orientales, de l’Aveyron ou des Hautes-Pyrénées n’a par exemple, participé au scrutin. Autres absences remarquables, celles des députés LREM et apparentés de Haute-Garonne. En effet sur les huit parlementaires en question, aucun ne s’est déplacé pour soutenir le texte. Quoi qu’il en soit, celui-ci est désormais entre les mains du Sénat.

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img