Aéroport de Toulouse : les actifs de Casil ne seront pas gelés

Les actifs de Casil Europe, l’actionnaire chinois de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, ne seront pas gelés.

Aéroport Toulouse-Blagnac
Aéroport Toulouse-Blagnac © DR

Le tribunal de commerce de Paris a jugé non-recevable la requête initiée par trois syndicats toulousains de mettre sous séquestre les actifs du groupe Casil qui détient 49,99% de l’aéroport toulousain.

Les syndicats CGT31, FSU31 et Solidaires31, défendus par l’avocat Christophe Lèguevaques, espéraient ainsi suspendre la revente des actions de l’aéroport, le temps que les différents recours déposés contre la procédure de privatisation partielle de 2015 soient définitivement jugés.

De son côté, le ministre de l’ Économie Bruno Le Maire s’est engagé à ce que l’État ne vende pas ses 10% de parts restantes et maintienne sa participation dans le capital de l’aéroport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.