dimanche 24 octobre 2021

Contact

ActualitésLes 3 conseils aux futurs et jeunes papas d'Annabelle Lebrun-Devémy

Les 3 conseils aux futurs et jeunes papas d’Annabelle Lebrun-Devémy

Rêver et fantasmer son enfant

Pendant la grossesse, il est plus difficile pour le père de se préparer et d'investir l'enfant que pour la mère qui est dans un rapport très intime avec le fœtus pendant neuf mois. La maman est dans une rêverie maternelle où elle fantasme son bébé. Il faut que le papa partage ces moments de projection. Qu'il communique avec lui par le toucher ou la parole. Qu'il s'accorde le temps d'imaginer une relation avec son futur enfant. Ça peut même être en s'imaginant lui parler. Cela n'a pas nécessairement besoin d'être réel.

Ritualiser pour préserver le couple

Il va être très important d'anticiper et de négocier les rôles de chacun car, quand le bébé est là, il est beaucoup plus difficile de se parler. On est pris dans le quotidien et l'on peut facilement tomber dans la frustration. Il faut surtout réfléchir à la place accordée au couple : quels moments pour nous et à quel rythme ? Le couple, c'est la base de la famille, c'est de là que tout naît. Il peut être intéressant de ritualiser ces temps de rencontres à deux car si l'on attend d'avoir le temps, on prend le risque d'attendre longtemps.

Patience et compréhension

Après la naissance, on parle chez la mère de ''folie maternelle''. Elle vit un moment très fort et fusionnel avec son enfant et le père peut se sentir exclu. Le papa doit, dans un premier temps, respecter cette forme d'intimité particulière puis venir les défusionner petit à petit pour asseoir une relation avec son bébé et r...

Ceci est un contenu Premium

Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l’info toulousaine autrement.

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img