jeudi 21 janvier 2021
Culture Des idées de sorties virtuelles pour ce week-end

Des idées de sorties virtuelles pour ce week-end

En période de confinement, difficile de trouver des activités. Pourtant, le JT vous propose des idées de sorties “virtuelles” pour toute la famille, à faire ce week-end du 14 et 15 novembre. Festival du Quai des savoirs, visites privées du Museum de Toulouse ou du musée Saint-Raymond, et Nuit des musées … Suivez le guide.

Lumières sur le quai… et surtout sur le Web

lumière sur le quai
©Jean-Jacques Ader

Cette année, le Festival “Lumières sur le Quai” s’est orienté autour de questions posées par la pandémie de Covid-19. Quelle place voulons-nous donner au numérique ? Comment reprendre le contrôle sur la production de produits essentiels ? Comment le virus et le confinement ont fait – et feront peut-être – évoluer notre relation au vivant et à la planète ? Le festival “Lumières sur le Quai” a fait l’objet de nombreuses captations numériques (afterworks, installation monumentale de Romain Tardy dans la grande salle en streaming), à retrouver aujourd’hui sur le site du Quai des savoirs et l’application dédiée. Quant aux émissions Radio Futurs, elles sont disponibles sur le même site. En moins d’une heure, elles abordent, de façon concrète et accessible, des questions prospectives avec celles et ceux qui peuvent les éclairer par leurs recherches ou leurs créations.

Plongez dans les coulisses du Museum de Toulouse

Echo des réserves
©eRecolnat, 2017

“L’Écho des réserves” est un nouvel espace sur le site Internet du Muséum dédié à l’histoire et à la vie des objets et des personnalités qui lui sont liées. Au-delà des collections visibles d’ordinaire par les visiteurs, le Muséum dispose dans ses réserves de véritables trésors, d’une histoire riche et d’un patrimoine inestimable. Les esprits curieux auront de quoi satisfaire leur appétit en parcourant l’histoire de l’établissement et des personnalités qui s’y rattachent (savants, fondateurs, personnalités locales…). Ils trouveront des informations sur les collections, discipline par discipline. L’espace accueille aussi des articles dépeignant les activités liées à la conservation des collections patrimoniales, activités au cœur des missions du Muséum, mais souvent méconnues du grand public.

Le musée Saint-Raymond, comme si vous y étiez

La salle des sarcophages du musée Saint-Raymond
La salle des sarcophages du musée Saint-Raymond

Le musée archéologique de Toulouse, plus connu sous le nom de Saint-Raymond, abrite des collections allant de la période protohistorique au Moyen-Âge. Fermé au public comme les autres lieux culturels de la ville, le site met à disposition des visites virtuelles permettant à tous de découvrir les sculptures de la ville romaine de Chiragan, la galerie des Empereurs, la salle des sarcophages et le four à chaux du musée. Et, à l’occasion de la Nuit européenne des musées qui a lieu ce samedi 14 novembre, Saint-Raymond ouvre gratuitement une visite exceptionnelle de l’exposition consacrée aux Wisigoths.

La Nuit européenne des musées à Toulouse

Ce samedi 14 novembre, les musées multiplient les actions de sensibilisation à la culture et se parent de leurs plus belles expositions. Mais ce week-end, confinement oblige, pas de sorties, elles seront donc virtuelles, à l’image de celle du musée Saint-Raymond. Quant au musée Paul-Dupuy et Georges-Labit, ils ont choisi de délayer des surprises numériques, via leurs réseaux sociaux, toute la journée. Les Abattoirs ont opté pour la diffusion de vidéos en ligne à partir de 18h : une en langue des signes sur l’exposition “Viva Gino”, et une autre sur l’œuvre de Grazia Varisco qui y est présentée. Pendant ce temps, les enfants pourront participer à un atelier, en ligne, sur le compte Facebook du musée. Pour finir, trois visites virtuelles du nouveau Castelet seront organisées à 19h, 20h et 21h. Elles seront menées à la lampe torche, sur les traces des souvenirs de la prison Saint-Michel.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport