Une charte pour l’accessibilité des logements sur le territoire de Toulouse Métropole

Publics et privés, les acteurs de l’immobilier toulousain s’engagent à prendre en compte les problématiques liées au handicap lors de la conception des logements. Ils ont signé une charte pour que ceux-ci soient accessibles à tous.

Fauteuil roulant bloque dans la porte
DR

Bien que non contraignante, la charte de l’accessibilité des logements a le mérite d’exister. Elle a été signée, ce 12 novembre, par les représentants de l’habitat social et du parc privé intervenant sur le territoire toulousain ainsi que par l’aménageur Oppidea, qui met en œuvre le projet urbain de la métropole. Il s’agit de traiter les problématiques liées au handicap dans les différentes parties d’une résidence, jusqu’à l’intérieur du logement.

Pour une Métropole accessible à tous

Permettre le stationnement à proximité de l’entrée principale du bâtiment, faciliter le repérage et l’orientation sur le site par des balises sonores ou des bandes de guidage, placer des détecteurs d’ouverture de porte, veiller à la bonne hauteur des visiophones ou des interphones, à celle des sanitaires ou de la robinetterie… Le texte est succinct, mais il fait dans le détail. Cela va du sens d’installation des grilles d’évacuation des eaux jusqu’à l’ergonomie des poignées.

Par la diffusion de cette charte, Oppidea s’attache à ce que « l’ensemble des partenaires et opérateurs constructeurs poursuivent, dans la conception et la réalisation, l’intégration de cette démarche de métropole inclusive et accessible à tous ». Un dispositif de suivi sera mis en place avec les signataires et les associations représentant les personnes en situation de handicap.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.