mercredi 28 octobre 2020
Actualités Diversidays veut attirer les habitants des quartiers prioritaires vers les emplois du...

Diversidays veut attirer les habitants des quartiers prioritaires vers les emplois du numérique

L’association Diversidays vient de lancer officiellement DéClics Numériques, son programme d’insertion professionnelle dans les métiers de la Tech et du numérique, spécialement conçu pour les habitants des Quartiers prioritaires de la ville ou des zones de revitalisation rurales. L’objectif : rendre le marché du travail plus inclusif.

Diversidays lance en Haute-Garonne son programme pour attirer les jeunes des quartiers vers les emplois du numériques © JT – Nicolas Belaubre

S’attaquer aux barrières psychologiques et favoriser la diversité. Inciter les jeunes issus de territoires victimes de la fracture numérique à se tourner vers le secteur de la Tech et leur apporter les compétences nécessaires à la réussite… Voilà les principaux objectifs du programme DéClics Numériques, mis en place par l’association Diversidays et Pôle emploi en Haute-Garonne, ce lundi 28 septembre. Une campagne de promotion de l’égalité entre les territoires dont le coup d’envoi a été donné dans le cadre de la Mêlée numérique, le festival du numérique et de l’innovation en Occitanie.

Car, les fondateurs de Diversidays, une association spécialisée dans la défense de l’égalité des chances, en sont convaincus : le dynamisme des métiers du numérique et de la Tech doit profiter également aux jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV) ou des zones de revitalisation rurales (ZRR). Ceux-ci étant manifestement absents du marché de l’emploi sur ce secteur. « Nous avons la certitude qu’il y a là de véritables talents ignorés », justifie Anthony Babkine, à l’origine de la structure.

La diversité comme facteur de performance

En effet, dans ces territoires où sévit la ‘’fracture numérique’’, la part de personnes se tournant vers ce type d’offres est, en moyenne, 30 % inférieure au reste de la population. « Cette situation pose un problème d’égalité, mais pas seulement. Je suis persuadé que la diversité est un facteur indispensable de performance comme de soutenabilité », corrobore Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique, invité lors de la journée de lancement du programme.

Plus flagrant encore, dans ces professions, les femmes habitant dans les QPV sont cinq fois moins représentées que les hommes qui, eux, constituent près de 70 % des effectifs. « Si on laisse faire, le marché de l’emploi, comme tous les marchés, tend à écarter les personnes sans compétences ou exclues d’un système. Un service public comme le nôtre doit intervenir activement pour enrayer ce phénomène », estime Serge Lemaitre, directeur régional de Pôle emploi Occitanie dont l’organisme est partenaire de l’initiative.

Une semaine pour ébaucher un projet professionnel dans le numérique

Une situation que le projet DéClics Numériques espère donc améliorer grâce à un ”Parcours express” d’accompagnement vers l’emploi complet et intensif. Pendant une semaine, du 28 septembre au 9 octobre, près de 200 personnes pourront ainsi accéder à des tests, rencontrer des ‘’modèles inspirants’’, intégrer des ateliers de ‘’montée en compétence’’ et, enfin, entrer en contact avec des organismes de formation ou de potentiels employeurs.

Un premier volet d’un programme qui inclut également une plateforme numérique accessible à tous. « En accompagnant 5 000 personnes sur l’ensemble du territoire d’ici à 2021, nous avons l’ambition de participer à la construction d’une société où le numérique est une opportunité pour chaque potentiel, peu importe son âge, son genre, ses origines sociales, ethniques, culturelles et ses différences ! » revendique Mounira Hamdi, cofondatrice de Diversiday. Ce programme est accessible aux habitants des ZRR et des QPV, sans condition d’âge ou de diplôme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport