vendredi 22 octobre 2021

Contact

PolitiqueToulouse Métropole va se doter d'un plan d'urbanisme provisoire

Toulouse Métropole va se doter d’un plan d’urbanisme provisoire

Après l’annulation du plan local d’urbanisme (PLUIH) de Toulouse et en attendant l’adoption d’un nouveau texte, un ”Pacte métropolitain pour l’habitat” sera soumis au vote des conseillers métropolitains, ce jeudi 14 octobre.

Toulouse Métropole Pour la première fois depuis le début de ce mandat, le Conseil de développement de Toulouse Métropole a été réuni, ce lundi 5 juillet.
Après l’annulation du plan d’urbanisme de Toulouse, un ”Pacte métropolitain pour l’habitat” va être voté au Conseil de la Métropole ©Toulouse métropole

L’annulation du Plan local d’urbanisme (PLUIH) de Toulouse par le tribunal administratif, le 30 mars dernier, prive la Métropole de son programme en matière de logement. C’est pourquoi la majorité va proposer, ce jeudi 14 octobre, en Conseil, un ”Pacte métropolitain pour l’habitat”. Un texte provisoire et non contraignant, en attendant qu’un nouveau plan ne soit adopté, à l’horizon 2024. Face à une démographie toujours en hausse, il s’agit de maintenir un objectif de 7000 logements par an au sein de la Métropole et d’améliorer le parc existant. De même, le cap des 35% minimum de logements locatifs sociaux, fixé dans l’ancien PLUIH, est reconduit.

« Le contexte social et économique a énormément changé »

« C’est une bonne chose de pouvoir se baser sur un nouveau texte pour structurer l’habitat dans les 37 communes de la Métropole. Le problème, c’est que son contenu, sur ce volet,  est identique au précédent. Or, en quelques années, le contexte social et économique a énormément changé », fait remarquer Thomas Karmann, conseiller métropolitain, membre du groupe d’opposition Métropole Écologiste et Citoyenne (MECTS). Quitte à se fixer des règles provisoires, autant qu’elles correspondent à la conjoncture. Selon l’élu, « la lourde crise sanitaire et l’élection municipale ont eu pour conséquence une augmentation de la demande de logements sociaux. Peut-être que l’objectif d’en construire 35% n’est donc plus aujourd’hui suffisant ».

« Il faut une réflexion globale sur le sujet »

S’exprimant au nom de son groupe, Thomas Karmann déplore qu’il n’y ait pas de « réflexion plus globale sur le sujet. Par exemple, sur la manière dont on envisage la mixité sociale. Ou sur le parcours résidentiel, qui pousse les plus précaires vers la deuxième ou la troisième couronne toulousaine, là où il n’y a pas de solution de mobilité de masse, ce qui conduit au ”tout voiture” ». Autant de réserves qui n’empêcheront pas les élus du groupe Métropole Écologiste et Citoyenne de voter, demain, pour le ”Pacte métropolitain pour l’habitat” : « Dans le cas contraire, il y a le risque que certaines communes se dédouane complètement de remplir les objectifs du plan d’urbanisme », conclut Thomas Karmann.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img