samedi 16 octobre 2021

Contact

Tarn-et-GaronneActualités du Tarn-et-GaronnePlanète. L'explorateur Evrard Wendenbaum anime un débat à Montauban "pour donner de...

Planète. L’explorateur Evrard Wendenbaum anime un débat à Montauban “pour donner de l’espoir”

Un débat est organisé avec l’explorateur et président de l’ONG Naturevolution Evrard Wendenbaum lundi 27 septembre après la projection du film “Une fois que tu sais” à Montauban.

Un débat est organisé avec l’explorateur Evrard Wendenbaum lundi 27 septembre après la projection du film “Une fois que tu sais” à Montauban. Crédit : Nour films
Un débat est organisé avec l’explorateur Evrard Wendenbaum lundi 27 septembre après la projection du film “Une fois que tu sais” à Montauban. Crédit : Nour films

Un débat animé par l’explorateur et président de l’ONG Naturevolution Evrard Wendenbaum est organisé lundi 27 septembre après la projection du film Une fois que tu sais au cinéma CGR Le Paris à Montauban.

Le documentaire Une fois que tu sais est dans les salles depuis le 22 septembre. “Il met en images un certain nombre de tentatives de l’auteur (pour faire face au changement climatique, ndlr). À la fin, il y a quelque chose de frustrant, aucune de ses tentatives n’a fonctionné. Mais le film donne quand même des pistes. Il est pédagogique et on apprend des choses”, estime Evrard Wendenbaum.

Evrard Wendenbaum : “mon but, c’est donner un peu d’espoir, sans être excessivement optimiste”

À l’occasion de ce débat, le président de l’ONG Naturevolution explique que “le but de mon intervention, c’est donner un peu d’espoir, sans être excessivement optimiste. C’est d’essayer de sortir de l’angoisse et de la transformer en fureur d’agir. Le fait de parler des choses négatives peut affecter les gens et faire qu’ils ne soient plus capables de rien. Mais je pense qu’on peut sortir de cette frustration et en faire une colère motrice. Mon travail est clairement basé sur cette énergie qu’on peut avoir.”

“Je ne sais pas encore quel va être l’intérêt du public pour le film. Mais j’imagine que ce sera des gens déjà convaincus, ce qui m’enchante moins”, prévoit l’activiste Evrard Wendenbaum. “Ce ne sont pas ceux-là qu’on veut toucher. Mais ce sont très souvent des gens qui ne savent pas comment agir à leur échelle.”

Synopsis de Une fois qu’on sait

Confronté à la réalité du changement climatique et à l’épuisement des ressources, le réalisateur Emmanuel Cappellin prend conscience qu’un effondrement de notre civilisation industrielle est inévitable. Mais comment continuer à vivre avec l’idée que l’aventure humaine puisse échouer ? En quête de réponses, il part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici ou Susanne Moser. Tous appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible.

Une odyssée qui touche à l’intime et transforme notre regard sur nous-même et sur le monde pour mieux construire l’avenir.

Une fois que tu sais, qu’est-ce qu’on fait ? Du film à l’action

Pour donner envie d’agir face aux effondrements en cours, un accompagnement est offert au public avec des animations dédiées dans les salles et un Guide de 150 actions concrètes.

Infos pratiques : projection “Une fois que tu sais”, lundi 27 septembre à 20h30 au cinéma CGR Le Paris à Montauban

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img