En période de confinement, comment prévenir les accidents domestiques?

Face à l’augmentation des accidents domestiques d’enfants depuis le début du confinement, Abeilles mise sur la prévention ludique. L’éditeur toulousain de jeux sur la santé propose aux parents des jeux éducatifs pour sensibiliser les enfants aux dangers de la maison.

jeux accidents domestiques

Depuis le début du confinement, le nombre d’accidents domestiques a augmenté, notamment pour les enfants. Chutes par la fenêtre, ingestion de gel hydroalcoolique, glissade dans l’escalier… Avec les enfants en permanence à la maison, il est plus difficile de les surveiller, surtout en télétravaillant en même temps.
Plus que jamais, la prévention est de rigueur. Investi depuis plus de 15 ans sur le sujet, Abeilles met à disposition gratuitement des jeux et des conseils pour expliquer aux enfants les risques et les aider à adopter les bons réflexes.

Jouer pour sensibiliser aux risques domestiques

Au programme, « Prudent à la maison », un livret de jeux à imprimer disponible sur le site d’Abeilles. Il propose des jeux et des coloriages pour les enfants de 5 à 7 ans, ainsi qu’une version imprimable du jeu « Canailles à la Maison ». Et les conseils de prévention seront renforcés par la discussion avec les parents, conseillée durant l’activité « La chasse aux dangers de la maison ».
Des jeux en ligne, adaptés des jeux de société, sont aussi accessibles gratuitement sur le site de l’éditeur Abeilles. Dès 3 ans, les enfants découvrent les risques domestiques avec « La maison des bobos », tandis que les plus grands peuvent aborder des situations plus précises avec « Secoury et les gestes qui sauvent ».
Sur le même site, de courts dessins animés rappellent et expliquent des consignes de prudence avec les conseils de Secoury. Attention cependant à adapter l’usage des écrans à l’âge de l’enfant.

Un acquis pour l’après-confinement

Au-delà du temps du confinement, sensibiliser les enfants aux dangers domestiques est un acquis qui leur servira toute leur vie. Alors que les accidents de la vie courante sont encore la première cause de mortalité chez les moins de 18 ans, prendre le temps de les former semble plus que jamais d’actualité.

Source: communiqué de Abeilles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.