Le maire de Montpellier porte plainte contre Nicole Belloubet

Après l’annonce du Conseil d’État de l’implantation d’une Cour administrative d’appel à Toulouse le 19 novembre dernier, le maire de Montpellier dénonce une prise illégale d’intérêts de la ministre de la Justice et porte plainte contre Nicole Belloubet.

Nicole Belloubet
CC Julien Damelet/Wikimedia

Montpellier et Toulouse étaient candidate à l’implantation d’une Cour administrative d’appel en Occitanie, dans l’objectif de décharger celle de Bordeaux et Marseille. Le 19 novembre dernier, le Conseil d’État rendait son verdict : c’est Toulouse qui l’emportait. Il justifiait son choix par le coût moins important d’une simple rénovation de bâtiment dans le dossier de la Ville rose alors que celui de Montpellier nécessitait la démolition puis la construction d’une nouvelle structure. Ce qui confèrait également un avantage pour Toulouse en termes de délai de livraison du projet.

Mais le maire de Montpellier, Philippe Saurel, dénonce aujourd’hui une décision biaisée, voire même illégale. Il s’apprête d’ailleurs à porter plainte contre la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, pour prise illégale d’intérêts. Il l’accuse d’avoir privilégié les intérêts de Toulouse, ville dans laquelle la Garde des Sceaux a été adjointe au maire (sous le mandat de Pierre Cohen) et rectrice d’académie.

Des estimations remises en cause

De plus, Philippe Saurel met en cause le choix du bureau d’étude qui a été chargé d’évaluer les candidatures des deux villes : situé à Blagnac, il aurait pour principal client Toulouse métropole, selon Philippe Saurel. Ses estimations seraient alors partiales pour la municipalité de Montpellier qui relève en plus une différence entre le chiffre avancé par Nicole Belloubet pour plébisciter Toulouse et celui communiqué par le cabinet d’étude. La première parle d’un coût de 5,3 millions d’euros alors que le second affiche un coût de 8 millions d’euros sur son site. Soit 500 000 euros de plus que l’estimation du projet montpelliérain. Selon le maire héraultais, « il est probable que la ministre de la Justice ait donné des informations inexactes. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.