lundi 17 janvier 2022

Contact

spot_img
CultureSpider World Cinema, la société toulousaine qui court-circuite le Septième art

Spider World Cinema, la société toulousaine qui court-circuite le Septième art

Loin du milieu parisien, Spider World Cinema, petite société de production de la banlieue toulousaine, parvient à fabriquer des films depuis près de 10 ans sans subir la terrible pression financière d’ordinaire inhérente à chaque sortie. Une recette artisanale à base de passion et d’audace.

Une jolie villa dans un quartier pavillonnaire paisible. Le décor est digne de célèbres séries américaines. Nous sommes pourtant à Gagnac-sur-Garonne, au Nord de Toulouse. De l’extérieur, seul un paillasson avec la formule « Crime scene. Do not cross » indique la vocation originale du lieu. La demeure accueille en effet les locaux d’une société de production de cinéma. Plusieurs films ont été imaginés, écrits et montés ici.

Tous, l’œuvre de Thierry Obadia qui a fondé Spider World Cinema avec Laurence Larrousset, juste après la sortie de "Lisa", son premier long-métrage, en 2010. Fabriqué avec un budget de 13 000 euros et des acteurs non professionnels, le film parvient jusqu’à Cannes, où les associés organisent une projection durant le festival. « La rencontre avec le public était un moment fort, mais personne dans le monde du cinéma ne nous a tendu la main. Nous avons décidé de tout faire nous-mêmes et donc de créer notre propre structure », raconte Thierry Obadia, dans la salle de montage où il reçoit au milieu des ordinateurs et des caméras.
« Avec les comédiens comme avec les partenaires financiers, tout fonctionne à l’humain »
Foncer quoiqu’il arrive, c’est la marque de fa...

Ceci est un contenu Premium

Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l’info toulousaine autrement.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img