samedi 17 avril 2021

Contact

ActualitésChez Inès et Julie, on s’habille autrement

Chez Inès et Julie, on s’habille autrement

Dans leur nouvelle boutique toulousaine, Inès et Julie proposent des vêtements à la fois éthiques, écolos et tendances.

© Franck Alix

La plupart des vêtements que l’on trouve Chez Inès et Julie sont fabriqués en France et dans des matières nobles et respectueuses de l’environnement, tels le coton bio, le lin ou la laine des Pyrénées. « Ils sont aussi modernes. Nous les avons sélectionnés parmi des dizaines de petits créateurs français en essayant d’atteindre un équilibre entre qualité, éthique et esthétique », précise Julie Planchard qui, avant de se jeter dans l’aventure textile, avait lancé une entreprise d’objets de décoration.

Aatise, Les Lupins, Jolie franchy, Les sublimes, Maison Izard ou Joli Bump… « Ce sont parfois de minuscules maisons de couture : par exemple, ce pull vient d’un artisan indépendant, ce t-shirt est réalisé par deux frères, cette robe par une jeune fille de Roubaix. Nous connaissons bien nos produits et les contraintes rencontrées pour les confectionner », expose Inès Mericq, ancienne responsable en ressources humaines.

Elles déchiffrent les étiquettes

Articles pour hommes, femmes et enfants, lingerie ou accessoires, le curieux saura donc tout des provenances et des méthodes de fabrication employées. Il se rendra compte aussi qu’à 39 euros le t-shirt ou 20 euros la paire de bas, tout n’est pas donné dans le magasin… Et c’est un des meilleurs arguments de vente des deux jeunes trentenaires qui reversent la moitié de ce qu’elles touchent à leurs fournisseurs.

« Chez nous, il n’existe pas d’achat compulsif ! Au contraire, les clients réfléchissent à leurs besoins, prennent conscience de la valeur du vêtement ainsi que de son nécessaire entretien pour qu’il puisse durer. » Elles se sont fixé pour principe une transparence totale sur leur marchandise et s’efforcent d’aller bien au-delà de ce que racontent les étiquettes. Avec pour conseil systématique de faire le vide dans ses armoires et de privilégier la qualité.

Un local à loyer modéré

Les deux entrepreneuses sont parvenues en un temps record à monter leur affaire, l’idée leur étant venue il y a à peine un an. Une année sans compter leurs heures ni leurs pas, entre fournisseurs, futurs clients, organismes publics et financiers. « Face aux banquiers, nous avons rencontré deux difficultés majeures : celle d’être des femmes et celle de s’installer dans un quartier pas suffisamment commerçant à leur goût », fait remarquer Inès Mericq. Au cœur du quartier Arnaud-Bernard, elles bénéficient pour leur local d’un loyer réduit, sans droit au bail, via le dispositif municipal ‘’Commerce Avenir’’ qui soutient les magasins de proximité.

« Chez nous, il n’existe pas d’achat compulsif ! Au contraire, les clients réfléchissent à leurs besoins »

Si depuis leur ouverture, le 7 décembre dernier, la fréquentation des week-ends a été limitée à cause de la mobilisation des Gilets jaunes, les premières satisfactions sont là  : « Pour les fêtes, nous avons eu le plaisir d’accueillir des clients à la recherche de cadeaux différents, qui voulaient passer Noël autrement », se réjouit Julie Planchard. Avant qu’Inès Mericq rajoute : « Nous sommes déjà obligés de commander à nouveau certains modèles et nous n’avons pas assez de stock pour proposer des soldes. C’est bon signe ! »

Infos pratiques

Chez Inès et Julie, 21 rue Arnaud Bernard, 31 000 Toulouse
chezinesetjulie.com

Des petits ateliers pour changer les choses

Cosmétiques et produits ménagers à faire soi-même, objets de décoration recyclés, rencontre avec des acteurs écoresponsables, vide-dressing… Inès et Julie organiseront, à partir du mois de février, une série d’événements et d’ateliers créatifs, autour de la réduction et de la réutilisation des déchets. Programme et réservations sur chezinesetjulie.com.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.

Articles en rapport

Danse, méditation, musique et foot… vous allez vibrer ce week-end à Toulouse

Danser, méditer, écouter un concert ou vibrer avec le tef... Voici quelques idées de sorties et activités pour se changer les idées en ce...

Covid-19 : L’Occitanie déplore 3 906 décès après hospitalisation

Alors que la France à dépassé hier soir le seuil des 100 000 décès attribués à la Covid-19, l’Occitanie déplore 3 906 morts après...

Don de sang : un appel urgent est lancé aux donneurs

L’Établissement Français du Sang (EFS) lance un appel à la mobilisation pour le don du sang. Les restrictions sanitaires pour lutter contre la Covid-19 ont...

Jean Castex et Julien Denormandie se rendent en Occitanie samedi

Le premier ministre Jean Castex et Julien Denormandie, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, se rendent en Occitanie samedi 17 avril pour exprimer leur...

Toulouse engage un programme de prévention contre l’isolement des seniors

La Mairie de Toulouse diffuse le programme de prévention Icope conçu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour les seniors de plus de...

Toulouse. Un verger de 12 800 arbres fruitiers planté sur le domaine de Candie

Le domaine de Candie, une exploitation agricole de 220 hectares appartenant à la mairie de Toulouse, s'est enrichi de 12 800 arbres fruitiers au...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img