dimanche 26 septembre 2021

Contact

ActualitésToulouse : les rassemblements non-déclarés interdits en centre-ville ce samedi

Toulouse : les rassemblements non-déclarés interdits en centre-ville ce samedi

Au vu des débordements constatés ces dernières semaines, la préfecture de Haute-Garonne interdit de nouveau l’accès à l’hypercentre de Toulouse pour tous les rassemblements non-déclarés ce samedi 4 septembre.

Toulouse rassemblements interdits
Les rassemblements non-déclarés sont interdits dans l’hypocentre de Toulouse ce samedi © Bryan Faham

La préfecture de Haute-Garonne interdit de nouveau l’accès à l’hypercentre de Toulouse pour l’ensemble des rassemblements non-déclarés ce samedi 4 septembre. Cette mesure fait suite aux “troubles à l’ordre public” constatés lors des dernières manifestations non-déclarées qui se sont déroulées les 14, 17, 21, 24, 31 juillet et les 7, 14, 21 et 28 août dernier.

“Des violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique, des jets de projectiles, des tentatives d’intrusion au sein de la mairie de Toulouse et de la préfecture de région, l’envahissement du hall de la gare Matabiau, ainsi que des dégradations et des entraves à la circulation ont été commis”, explique la Préfecture, craignant que ces débordements se reproduisent ce week-end.

Délimitation de la zone

Les rassemblements revendicatifs non-déclarés sont interdits par l’arrêté dans l’hypercentre de la ville de Toulouse, délimité par :

  • Le rond point du Boulingrin,
  • Les allées Jules Guesdes,
  • Les allées Paul Feuga,
  • Le pont Saint-Michel,
  • Les allées Charles de Fitte,
  • Le pont des Catalans,
  • L’avenue Paul Séjourné,
  • Le boulevard Lascrosses,
  • Le boulevard d’Arcole,
  • Le boulevard de Strasbourg,
  • Le boulevard Lazare Carnot,
  • L’allée Forain François Verdier,
  • Le rond-point du Boulingrin.

Éviter la propagation du virus

La préfecture rappelle que la situation sanitaire demeure préoccupante en Haute-Garonne et que les rassemblements sont propices à la circulation du virus. Sur le territoire de Toulouse, le taux d’incidence atteint 235,4 cas pour 100 000 habitants. Dans le département, il était de 185,3 cas dépistés pour 100 000 habitants au 1er septembre. “L’absence de déclaration de manifestation ne permet pas d’identifier des organisateurs en capacité de maîtriser le nombre de participants, ainsi que le respect des mesures barrières et de la distanciation sociale”, souligne le Département.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img