[Dossier] Quand la culture bouscule les préjugés

Cette semaine, la rédaction du Journal Toulousain s’est penchée sur les solutions locales pour bousculer les préjugés sur les personnes en situation de handicap. 

rapahel gracien toulouse préjugés sur le handicap
©DR

SE RIRE DU HANDICAP. C’est le crédo du Toulousain Raphaël Gracien. Depuis trois ans, cet artiste amateur détourne le pictogramme symbole du handicap moteur. Sous ses traits, le bonhomme blanc en fauteuil sur fond bleu devient surfeur, roi de France, Marianne, se coiffe d’une coupe afro ou est mis en scène dans des positions sexuelles. Une façon de faire tomber les tabous et « de provoquer le sourire sans donner de leçon», explique-t-il. «J’intègre le logo dans la vie quotidienne, pour montrer que le handicap n’empêche pas de vivre, d’avoir des passions…» Il l’a ainsi détourné plus de 200 fois, en collage, peinture, land art. Un travail qu’il poste sur Facebook et dont une partie vient d’être exposée à l’Espace W31. Lui-même en fauteuil roulant après un accident, il estime que « le quotidien est galère mais que le regard de la société commence à changer.»

Danse Fauteuil Toulouse préjugés sur le handicap
©KevinFiguier

DE LA DANSE MIXTE. Depuis 2008, Sabine Bouchet, professeur de danse et chorégraphe, propose des cours de danse mixte pour des personnes en situation de handicap et des valides. «Le but premier est de donner accès à tous à un cours de danse. Le deuxième est de sensibiliser le public en lui montrant que les personnes en situation de handicap peuvent danser.» De là est aussi née la compagnie Incorporel qui propose aussi des spectacles. Selon la danseuse, le chemin est plus long à faire du côté des valides. «C’est chez eux que j’ai du mal à trouver des candidats. Soit parce qu’ils ont peur où qu’ils pensent que les mouvements proposés ne seront pas à la hauteur de leur niveau. Or, il y a vraiment une harmonie qui se crée entre tous les danseurs.»

Plus d’infos sur le site d’Incorporel : http://www.incorporel.fr/

 


 

À lire aussi :

Regardez ce handicap que je ne saurai voir.

Les solutions pour mieux intégrer les personnes en situation de handicap

“Oser l’autre” pour intégrer les personnes en situation de handicap

Défiler à la vue de tous : portrait d’Imène Boudj

Un fauteuil pour tous

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.