Mobilité : Stratégie concertée pour les collectivités locales

Face à la remarquable croissance démographique de l’agglomération toulousaine, les collectivités locales (État, Région, Département, Métropole) se sont réunies avec Tisséo le mercredi 11 décembre, pour se concerter sur une stratégie globale de développement des différents modes de transport.

mobilite agglomeration toulousaine

Pour faire face aux enjeux liés à la remarquable croissance démographique du bassin toulousain, les collectivités locales se sont réunies pour se concerter sur les politiques de développements des différents modes de transport à mettre en œuvre pour les années à venir. Lors du quatrième comité de pilotage des études prospectives multimodales de l’aire métropolitaine, l’État, la Région, le Département, la Métropole et Tisséo Collectivités se sont penchés sur les principales solutions permettant de limiter la congestion du trafic, d’absorber l’accroissement des besoins de mobilité et, ainsi, de lutter contre la pollution. Aménagements routiers, pistes cyclables, transports en commun… plusieurs projets entrent en phase opérationnelle.

Lancement d’un projet de RER métropolitain

À commencer par la revitalisation de l’étoile ferroviaire. Le projet de RER métropolitain défendu, depuis près de trois ans, par le collectif Rallumons l’étoile est finalement lancé sous l’impulsion de la Région Occitanie. Cette solution, qui consiste à s’appuyer sur les infrastructures existantes et à augmenter à la fois la cadence et la capacité des trains, pourrait-être en partie financée par la loi d’orientation des mobilités.

Les partenaires se sont ensuite accordés sur la nécessité de mettre en place un Plan vélo régional qui approfondisse le Schéma directeur cyclable actuel. Ce dernier dispositif prévoit notamment le déploiement de 370 kilomètres de pistes dédiées à la petite reine, dans le cadre du Réseau express vélo, afin de desservir les grands pôles économiques de l’agglomération.

Un pont et une meilleure régulation de la circulation

Enfin, les collectivités ont également acté l’édification d’un pont sur la Garonne au Nord de la ville, l’abaissement de la vitesse maximale autorisée (de 110 à 90 km/h) sur une portion de la RN 124 (allant de Toulouse à Gimont dans le Gers) ou la mise en place de ”voies réservées” sur certains axes principaux. De son côté, le Conseil départemental s’est engagé à favoriser les pratiques de covoiturage.

Dans une perspective à plus long terme, les partenaires se sont d’ores et déjà donné rendez-vous pour discuter de l’opportunité d’une nouvelle infrastructure à l’Est de la métropole et de travaux ponctuels d’élargissement de voies rapides.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.