Dégradations : la clémence de Jean-Luc Moudenc envers les agriculteurs

Toulouse Métropole accorde à la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) une remise gracieuse sur la facture des dégâts causés lors des manifestations d’octobre dernier. L’opposition accuse le président du conseil Jean-Luc Moudenc de favoritisme envers les agriculteurs.

Jean-Luc Moudenc accusé de favoritisme envers les agriculteurs ©Croquant
Jean-Luc Moudenc accusé de favoritisme envers les agriculteurs ©Croquant

Les agriculteurs de la FDSEA bénéficient-ils d’un traitement de faveur à Toulouse ? La Métropole vient en effet d’accorder, lors du Conseil métropolitain de ce jeudi 23 juillet, une remise gracieuse de 5 596 euros sur la facture des dégradations commises le 22 octobre dernier par une vingtaine d’entre eux. Ceux-ci s’étaient rendus devant la préfecture de la Haute-Garonne pour en bâcher l’entrée, y déposer des bottes de paille et déployer des banderoles. Avant de faire de même devant la Direction départementale des territoires, à la Cité administrative. Pour le groupe Archipel Citoyen, la conseillère d’opposition Agathe Roby interpelle le président Jean-Luc Moudenc : « Nous manifestons notre grand étonnement quant à ce rabais octroyé à cet organisme au regard de votre intransigeance vis-à-vis d’autres mouvements sociaux qui ont eu lieu cette année ». L’élue fait directement référence à celui des Gilets jaunes : « Comment ne pas s’interroger sur une potentielle différence de traitement quand d’un côté vous déclarez vouloir interdire les manifestations du samedi et de l’autre tolérer les dégradations perpétrées par ces agriculteurs ? ». Elle rappelle que Jean-Luc Moudenc avait déclaré vouloir porter plainte, à la suite de l’intrusion de manifestants lors de ses vœux au Palais des sports en janvier dernier, ou lors du mouvement antiraciste du mois de juin. « Certains casseurs, puisque c’est le terme que vous utilisez, souvent à l’emporte-pièce, trouveraient-ils plus de grâce à vos yeux que d’autres ? » lui demande Agathe Roby.

Une ristourne contre un acte de contrition

Juste avant de passer à la délibération suivante, la réponse de l’intéressé est laconique. « J’ai désapprouvé ce qu’avaient fait les agriculteurs. Mais j’ai reçu de leur part des excuses et l’assurance que de tels agissements ne se reproduiraient plus. Si vous pouvez obtenir la même chose de la part de ceux que vous mentionnez, alors votre intervention aura été très utile », pique le président de la Métropole. Il est à noter que, selon nos vérifications, ce dernier a bénéficié du soutien du président de la FDSEA31 Jean-François Lamassé, qui faisait parti des signataires de l’appel à voter pour la liste du maire sortant aux dernières municipales. « Il y a une différence de traitement vis-à-vis des mobilisations populaires et Jean-Luc Moudenc peut, selon les causes, être bien plus clément qu’il ne l’est à l’accoutumée. Nous serons donc attentifs au traitement qu’il octroiera aux prochains mouvements et manifestations qui se dérouleront dans la Métropole », conclut Agathe Roby.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.