vendredi 4 décembre 2020
Actualités Clicknco. Les habitants du Sicoval pourront acheter local sans se déplacer

Clicknco. Les habitants du Sicoval pourront acheter local sans se déplacer

En ligne à partir du jeudi 12 novembre à midi, la plateforme Clicknco, lancée par le Sicoval, permettra, dans un même temps, de soutenir les commerçants du territoire et d’offrir aux habitants la possibilité d’acheter ultra local.

clicknco

Tout en respectant les règles fixées par le gouvernement, les maires des 36 communes composant la communauté d’agglomération du Sud-Est toulousain (Sicoval), se sont prononcés en faveur du soutien aux commerces “non-essentiels” face à l’interdiction d’ouvrir qui leur est imposée. À ce titre, la Conférence des maires du Sicoval demande au gouvernement « de revoir rapidement la définition de commerce de première nécessité et de l’élargir, dès lors que les conditions de sécurité sanitaire permettent de préserver la santé des commerçants, de leurs salariés et de leurs clients », déclare Jacques Oberti, président du Sicoval.

Le e-commerce pour acheter ultra local

En attendant d’être entendu, et pour permettre aux petites boutiques de rivaliser avec le e-commerce, le Sicoval inaugurera, jeudi 12 novembre, à midi, sa nouvelle plateforme de click and collect. Il s’agit de « maintenir la notion et le lien de proximité, même lors d’achats sur Internet, qui représente potentiellement 11% du chiffre d’affaires de notre territoire », souligne Laurent Chérubin, vice-président de la collectivité, en charge du développement et de l’animation économique. Baptisé Clicknco, ce site s’adresse aux restaurateurs et aux 1 700 commerces comme aux 80 000 habitants du territoire.
Tous les secteurs d’activité y seront référencés. Les boutiques étant classées par produits et services, ou par communes. Il suffira aux commerçants de s’inscrire, gratuitement. « Mais loin de n’être qu’un simple annuaire des boutiques se trouvant sur le territoire du Sicoval, cette plateforme sera un véritable magasin de magasins », précise Emmanuel Auger, le directeur de cabinet de la collectivité. Les internautes pourront y découvrir tous les produits d’une boutique, faire leurs achats directement sur Clicknco, puis se faire livrer ou aller chercher leur commande en drive. « C’est un véritable outil d’animation de l’économie ultra locale », renchérit-il.

L’enjeu de la transformation numérique

Car, outre le dispositif de click and collect, le Sicoval mise, à plus long terme, sur un accompagnement à la transformation numérique des commerçants. « C’est le bon moment pour inciter et soutenir la digitalisation de ce secteur d’activité, afin d’éviter un retard trop important au sortir de cette crise », estime Laurent Chérubin. Ainsi, une formation sera proposée aux commerçants et restaurateurs intéressés, pour les aiguiller sur cette voix.
Choix du matériel informatique, réalisation de sites, conseils de vente en ligne, préconisations pour l’animation économique… Autant de considérations propres au e-commerce qu’il convient de maîtriser avant de se lancer. Un collectif de start-up locales assurera ainsi, en webinaire, des formations dédiées auprès des commerçants.
Une démarche qui n’ira pas sans le volontarisme des commerçants, ni sans le concours des habitants du Sicoval. « Nous appelons aujourd’hui les citoyens de l’Est toulousain, premiers acteurs de l’économie locale, à jouer le jeu. Nous ne pourrons pas rivaliser avec les géants du e-commerce mais nous pouvons soutenir le commerce de notre territoire. En ce sens, la collectivité a accéléré les projets d’aide à la digitalisation. De leur côté, les habitants sont appelés à consommer et acheter local », enjoint Jacques Oberti, président du Sicoval.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport