mardi 22 juin 2021

Contact

PolitiqueRégionales. Un colistier de Vincent Terrail-Novès suspendu pour des like pro-Rassemblement...

Régionales. Un colistier de Vincent Terrail-Novès suspendu pour des like pro-Rassemblement national

Enzo Favaro, 23ème sur la liste Nouvel Élan pour l’Occitanie, conduite par le candidat La République en Marche aux élections régionales, Vincent Terrail-Novès, a été suspendu pour avoir liké des photos de Jordan Bardella, membre du Rassemblement national.

Tarrail novès rassemblement national
Capture d’écran du compte twitter de Louis Bontemps @ twitter

Depuis le récent sondage qui place le Rassemblement national (RN) en tête des intentions de vote pour le premier tour des élections régionales en Occitanie, la campagne électorale prend des airs de colin maillard où le but du jeu consisterait à démasquer l’idiot utile du parti d’extrême droite. Ce mardi premier juin, c’est le candidat la République en Marche Vincent Terrail-Novès qui a été accusé de cultiver l’ambiguïté dans ses rapports avec le Rassemblement National.

Une attaque venue, entre autres, de Louis Bontemps, responsable des jeunes Les Républicains dans le Lot. Ce dernier reprochait notamment à la tête de liste Nouvel Elan de compter dans ses rangs un candidat qui « like Jordan Bardella sur les réseaux sociaux depuis quelques années ».

Suspendu pour avoir liké ”trois photos”

Une révélation qui a immédiatement fait réagir le candidat centriste. Dès le lendemain, celui-ci publiait sur les réseaux sociaux un communiqué annonçant « la suspension immédiate de Enzo favarro ». Ce dernier ayant « reconnu avoir liké trois photos de Jordan Bardella, il y a deux ans ».

Néanmoins, les listes ayant déjà été déposées en préfecture et le code électoral empêchant toute modification a posteriori, Enzo Favaro conservera sa 23ème place, au moins jusqu’au premier tour. « Je lui ai demandé de ne plus faire campagne et de ne plus apporter son soutien aux élections, de façon définitive. Pour le moment, il reste sur la liste mais, si à la faveur de l’entre deux tours nous pouvons l’écarter de la liste, nous le feront », précise Vincent Terrail-Novès. Avant de rappeler que ce colistier transfuge avait déjà participé aux municipales dans les rangs du candidat Les Républicains Jean-Luc Moudenc. « Curieusement, ça les dérangeait beaucoup moins, à cette époque », ironise-t-il. Une pique qui rappelle et entretient le petit air de « je t’aime moi non plus » qui se joue, à droite, avec le Rassemblement national.

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img