samedi 24 octobre 2020
Politique Nadia Pellefigue annonce le processus de création de sa liste

Nadia Pellefigue annonce le processus de création de sa liste

La tête de liste du mouvement Une Nouvelle Energie, Nadia Pellefigue, précise le processus d’élaboration de sa liste : celle-ci sera constituée à 50 % de citoyens non-engagés et à 50 % de membres du Parti socialiste, du Parti radical de gauche et du Parti communiste.

La moitié de la liste sera représentée par des citoyens non-engagés dans des partis politiques, issus notamment de son mouvement Une. Ils constitueront 50% de la liste finale. Une volonté depuis toujours comme le souligne la direction de campagne : “Dès la création de son mouvement elle a invité à dépasser les seuls cadres partisans et à rassembler autour d’un projet commun toutes celles et tous ceux qui veulent agir pour réduire le fossé entre les Toulousains qui vont bien et les plus fragiles et qui portent l’ambition de faire de Toulouse une grande capitale européenne”.

Les partis politiques auront leur place

Les partis politiques (Parti Socialiste, Parti Radical de Gauche et Parti Communiste Français) qui ont souhaité se rassembler autour d’elle, organisent des processus démocratiques interne pour proposer des candidats aux profils forts et représentatifs. Les premiers à s’exprimer seront les militants du Parti socialiste, qui ont voté ce jeudi 21 novembre, pour choisir 24 candidats qui intègreront pour partie, ou en totalité, la liste conduite par Nadia Pellefigue et pour laquelle le Sénateur Claude Raynal, Président du groupe d’opposition à Toulouse Métropole, a déjà été désigné lors du vote des socialistes pour le rassemblement. Les autres partis qui rejoignent la dynamique feront de même très prochainement.
Nadia Pellefigue dévoilera d’ici la fin de l’année la totalité de l’équipe et la position de chacun sur la liste qui portera Une Nouvelle Énergie pour Toulouse.

 

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport