[Dossier] Toulouse : entre économies et démesure ?

Severine Sarrat
25 juin 2015 - 08:00

Commentaires

On 27 juin 2015 - 09:02 at 9 h 02 min, BL said:


La soit disante augmentation mécanique des salaires est une escroquerie.

1. il faut rappeler que le point d'indice est gelé depuis 2010 et le régime indemnitaire n'a pas été changé depuis plusieurs années. Concrètement, la prise en compte de l'ancienneté normale (gain d'un échelon tous les 2,5 ans en général ) permet de compenser plus ou moins l'augmentation du coût de la vie (inflation, cotisations sociales).

2. Comme la perte du pouvoir d'achat des agents est une réalité, un coup de pousse a été fait au niveau national sur les bas salaires car sinon ils devenaient inférieurs au smic.

3. Les projections de la mairie sont aussi une escroquerie car elles ne prennent pas en compte un renouvellement normal du personnel suite aux départs à la retraite car en général on recrute soit sur le poste, soit sur un autre moins important par glissement, des personnes plus jeunes aux salaires plus faibles.

3. Par ce mécanisme là, sachant qu'au moins 20% des agents de la mairie partiront à la retraite, il y a moyen de faire de sacrées économies.

4. Mais la politique annoncée, c'est un départ à la retraite = un poste supprimé. Si un poste est remplacé, il faut en supprimer un ailleurs. Les restrictions du service public ne font que commencer.


Your reply will be revised by the site if needed.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.