L’Insoumise Claire Dujardin prépare les municipales de 2020 à Toulouse

Elle se dit loin « des guerres de pouvoir et des considérations égocentriques » naissantes au sein des Insoumis. Ce qui l’intéresse est plus pragmatique : gestion de l’eau, gentrification du centre-ville, pollution… Autant de dossiers métropolitains sur lesquels travaille Claire Dujardin en prévision des prochaines municipales en 2020.

©DR
©DR

« Jean-Luc Mélenchon m’a donné envie de militer. J’aime sa rhétorique, sa manière d’appréhender les sujets sociaux. » Avocate depuis plus de 10 ans, spécialiste du droit des étrangers, Claire Dujardin adhère aux idées fondatrices du mouvement France Insoumise, comme le « passage à la VIe République ou la réforme des institutions ». « En tant que juriste, cela me tient à cœur », insiste-t-elle. Elle se reconnaît aussi dans l’engagement écologiste du programme : « Je suis une humaniste écolo. Mais je ne conçois pas de faire de l’urgence climatique une priorité si elle est décorrélée des inégalités sociales et de l’urgence démocratique. C’est ce que EELV n’a pas compris ! »

« Jean-Luc Mélenchon m’a donné envie de militer »

C’est ainsi que Claire Dujardin justifie son engagement, d’abord au sein du Parti de gauche en 2005. Présente sur la liste municipale Front de gauche en 2014, aux côtés de Jean-Christophe Sellin, puis sur celle d’ « Alternative citoyenne » en alliance avec EELV aux cantonales, avant de suivre Gérard Onesta et son ‘’Nouveau Monde en commun’’ lors des dernières élections régionales, elle ne s’était jamais positionnée en première ligne…

Jusqu’aux élections législatives en 2017. « Avec France Insoumise, les candidatures n’étaient plus réservées aux politiciens. Alors, pourquoi pas moi ? » Elle se présente dans la 1re circonscription de Haute-Garonne, où elle est battue d’à peine plus de 600 voix.

«Je préfère les scrutins locaux, les engagements y sont plus concrets »

Aujourd’hui, c’est à l’horizon 2020 qu’elle se projette, avec les élections municipales, faisant l’impasse sur les Européennes : « Les guerres d’égo que mènent, vexés, ceux qui n’y sont pas têtes de liste me désole. Et je préfère les scrutins locaux, les engagements y sont plus concrets.  » Claire Dujardin travaille activement à l’élaboration d’une liste et d’un programme municipal, aux côtés d’autres citoyens, d’associations, d’élus de différents bords politiques : à l’ordre du jour, la récupération de la gestion de l’eau en régie publique, la réquisition de logements vacants, le désarmement de la police municipale, un audit sur les caméras de surveillance, la possibilité d’une gratuité des transports en commun, et bien d’autres dossiers. Elle se proposera de devenir porte-parole de cette réflexion si le mouvement l’en juge légitime.



UN COMMENTAIRE SUR L’Insoumise Claire Dujardin prépare les municipales de 2020 à Toulouse

  1. Matthias dit :

    Heureux de lire un tel article :-) Nous aurons besoin de gens comme Claire Dujardin pour les municipales de 2020 à Toulouse afin de reprendre la ville à Moudenc et la rendre aux Toulousain-e-s. 2020, c’est demain. On a besoin d’une personne de pêchu, dynamique, investie, avec une première notoriété, des premières preuves, souriante, … Et d’une liste qui le soit tout autant. Il me paraîtrait logique que Claire Dujardin soit de la partie, en tête de liste le cas échéant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *