jeudi 22 octobre 2020
Les brèves du JT Un visio rendez-vous pour apprendre à réparer soi-même ses appareils

Un visio rendez-vous pour apprendre à réparer soi-même ses appareils

En cette période de confinement, le Repair Tour de France, organisé par Spareka, le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Ademe, se réinvente et propose une session de réparation digitale sous la forme d’un webinar, pour venir en aide aux Français, coincés face à un appareil en panne. Voici comment apprendre à réparer son électroménager soi-même, même confiné…

©Delphine Tayac-JT (Images d’archives)

Ce Repair Tour de France initié dans le cadre de la campagne de mobilisation “Nos objets ont plein d’avenirs” et habituellement organisé sous forme d’ateliers mensuels dans plusieurs villes françaises, vise à sensibiliser les citoyens à l’intérêt de réparer les appareils au lieu de les jeter, et ainsi réduire leur impact écologique.

Profiter du confinement pour réparer soi-même

En cette période de confinement, seul ou en famille, on allume plus souvent sa télévision, on passe l’aspirateur plus régulièrement et nos plaques électriques n’ont jamais autant chauffé. Nous vivons actuellement, plus que jamais, avec nos appareils électroménagers. Mais si l’un d’eux décide de tomber en panne, que faire ? On estime ainsi qu’actuellement, les Français font face à 16 000 pannes d’électroménagers par jour. En temps normal, leur premier réflexe est de faire appel à un professionnel, mais en ce moment, ils se voient obligés de se débrouiller seuls. Des conditions qui prouvent à quel point savoir faire soi-même peut servir.
Les Français profitent ainsi de cette période d’isolement pour apprendre à allonger la durée de vie de leurs appareils. Et pour preuve : la chaîne YouTube de Spareka, enregistre une hausse de +25% de vues de ses tutos et de +23% d’abonnés et +45% des outils de diagnostics de panne.

Un webinar pour apprendre gratuitement à réparer soi-même

« Ma cafetière fuit, et ne s’allume plus, que dois-je faire ? » « Mon lave-vaisselle ne lave plus correctement la vaisselle, quels sont les bons gestes ? » « Au secours, mon réfrigérateur ne produit plus de froid ! »… Pour aider ces nouveaux bricoleurs, qui pour la plupart réparent pour la première fois, Spareka, le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Ademe proposent une session de réparation sous la forme d’un webinar le mercredi 6 mai 2020, à 17h. Les inscriptions sont gratuites.
Les inscrits pourront se connecter et poser en amont et en direct leurs questions concernant leurs pannes. L’expert technique de Spareka sera là pour leur répondre, accompagné d’un animateur et d’un modérateur pour sélectionner les questions les plus posées. Un régisseur, sera aussi présent pour diffuser, en complément de la réponse de l’expert, des visuels, des schémas techniques et autres documents importants, dans le chat du webinar. Cet atelier en ligne permettra ainsi d’aider à distance les foyers qui ont besoin d’aide.

Pourquoi réparer soi-même ?

L’auto-réparation répond à des enjeux économiques, mais aussi écologiques :
– Pour réduire le coût global de la réparation. Un consommateur ne répare pas si la réparation coûte plus de 30% du prix de l’appareil. Le premier frein à la réparation est donc le coût. Et lorsque la réparation coûte trop cher, le consommateur jette et remplace. Aujourd’hui, 40% du gros électroménager trouvé en déchetterie est réparable et réutilisable pour moins de 40 euros.
– Pour limiter les déchets. Le gaspillage électroménager représente une part conséquente des émissions de CO². Selon une étude publiée par l’Ademe début 2020, si la durée de vie moyenne en France de l’ensemble des télévisions était augmentée de 1 an, passant de 8 à 9 ans, le gain environnemental serait de 1,7 million de tonnes de CO², soit les émissions annuelles d’une ville comme Lyon.

Source: communiqué de Spareka

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport