Le Conseil départemental veut créer des Réseaux express vélo à Toulouse

Pour améliorer la mobilité dans l’agglomération toulousaine, les élus départementaux de Haute-Garonne se sont engagés en faveur de la création de Réseaux Express Vélo (REVe) sur le territoire, dans le cadre des études multimodales menées en partenariat avec l’Etat, la Région Occitanie, Toulouse métropole et Tisséo.

Le Département de la Haute-Garonne, pilote sur les thématiques vélo et covoiturage, a réalisé une étude qui a permis d’identifier 5 axes structurants de REVe sur les territoires du Muretain agglo, du Sicoval et de la Communauté de communes de la Save-au-Touch. Parallèlement, une étude menée conjointement avec Toulouse métropole propose des itinéraires permettant de relier ces bassins de vie au centre de Toulouse.

42 kilomètres de piste

L’ensemble de ces aménagements représente une longueur totale de 42 km pour un montant estimé à environ 53 millions d’euros. Les cinq axes de REVe sont les suivants :

Sur le secteur Sud-Est (territoire du SICOVAL), deux tracés potentiels ont été identifiés :
– Escalquens / Labège / Toulouse suivant l’axe de la RD916
– Castanet-Tolosan / Ramonville / Toulouse sur la rive Est du Canal du Midi

Sur le secteur Sud-Ouest (territoire du Muretain Agglo), un axe majeur a été mis en avant :
– Muret / Roques-sur-Garonne / Portet-sur-Garonne / Toulouse le long de la RD120 et la RD817

Sur le secteur Ouest (territoire du Muretain Agglo et de la Communauté de communes Save-au-Touch), deux liaisons sont proposées qui se prolongent sur le territoire de la Métropole :
– Saint-Lys / Fonsorbes / Plaisance-du-Touch pour rejoindre Tournefeuille le long de la RD632
– Fonsorbes / La Salvetat Saint-Gilles / Colomiers en empruntant la RD82

“La réalisation des REVe dans ces secteurs en forte congestion routière permettrait de doubler la part modale vélo par rapport aux projections établies dans le Projet mobilités 2020-2025-2030, passant ainsi de 2,6% à 4,8%”. A terme, le Conseil départemental porte l’ambition de développer des REVe sur l’ensemble du territoire.

Deux phases de concertation à venir

De septembre à novembre 2019, le Conseil départemental organisera une première phase de concertation avec les acteurs locaux et les partenaires institutionnels. Une deuxième phase de concertation sera par la suite menée avec les citoyens d’avril à novembre 2020, pour un lancement du premier plan REVe en 2021.

“Le Conseil départemental est pleinement engagé pour améliorer la mobilité dans l’aire urbaine toulousaine. En tant que collectivité, il est de notre responsabilité de construire une mobilité durable basée sur une offre de transports diversifiée et respectueuse du cadre de vie. La réalisation de REVe sur le territoire permettra d’amorcer un basculement notable des pratiques de déplacement dans l’agglomération toulousaine”, souligne Georges Méric.

(Source : Communiqué de presse)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.