La majorité des lieux culturels de Haute-Garonne vont rouvrir à partir du 2 juin

Fermés depuis le 16 mars, les lieux culturels de Haute-Garonne vont enfin pouvoir à nouveau accueillir des visiteurs. La plupart d’entre eux vont rouvrir dès le mardi 2 juin. Mais, non sans restrictions. Par ailleurs, pour venir en aide au monde culturel, le Conseil départemental a dédommagé des artistes et débloqué des fonds durant le confinement.

Festival terre d'ailleurs Toulouse

La culture sera bientôt de nouveau accessible pour tous. Le Conseil départemental de Haute-Garonne va rouvrir la plupart de ses lieux culturels à partir du 2 juin. Leur organisation sera modifiée pour garantir le respect des règles sanitaires.

Dès le samedi 30 mai, Les Olivétains, à Saint-Bertrand-de-Comminges ouvriront leurs portes. Le mardi 2 juin ce sera au tour du Musée départemental de la résistance et de la déportation à Toulouse, du Musée archéologique départemental de Saint-Bertrand-de-Comminges puis de la médiathèque départementale de Labège. Le mercredi 3 juin, les Archives départementales de Toulouse et le musée de l’Aurignacien, à Aurignac, accueilleront de nouveau le public. Le mardi 16 juin, la galerie 3.1 à Toulouse rouvrira. Et enfin, le vendredi 3 juillet, le château de Laréole sera lui aussi accessible.

161 événements culturels annulés en Haute-Garonne

Durant le confinement, le monde culturel de Haute-Garonne a été mis à mal. Entre le 13 mars et le 28 août, le Conseil départemental a dû annuler 161 manifestations culturelles. La collectivité s’est engagée à dédommager à 100 % les artistes programmés. Et ceci, pour un budget de 245 000 euros. Le Département a aussi créé un fonds de soutien au monde associatif de 3 millions d’euros. 128 associations culturelles en ont bénéficié aux mois d’avril et mai, pour un montant de 470 000 euros. « Le Conseil départemental s’est mobilisé aux côtés des acteurs culturels par un soutien financier indispensable à la survie des artistes et des structures. Faire vivre la culture sous toutes ses formes et dans toute sa diversité reste une de nos priorités », conclut Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.