L’Espace écureuil ouvre à nouveau ses portes au public

Peu à peu, la culture se déconfine. Aujourd’hui, mardi 12 mai, la Fondation Espace écureuil ouvre à nouveau ses portes au public.

Exposition “Nous ne savions pas ce que nos yeux regardaient” – Alexandre Curnier © Fondation écureuil

Après huit semaines de confinement, l’exposition « Nous ne savions pas ce que vos yeux regardaient », à l’Espace écureuil, peut à nouveau accueillir des visiteurs, grâce à des mesures adaptées aux conditions sanitaires.

Une jauge, installée à l’entrée, permettra d’accueillir simultanément 10 personnes en respectant les distances physiques. L’exposition en place depuis le 7 février, brusquement interrompue le 16 mars, encourageait le visiteur à percevoir le réel autrement, à travers un parcours scénarisé jalonné d’une quarantaine d’œuvres d’artistes internationaux.

En tant que structure s’apparentant à un « petit musée », la Fondation espace écureuil est à nouveau en mesure de revoir du public, après avoir mené de nombreuses “interactions virtuelles” sur son site internet et sur les réseaux sociaux, durant toute la période du confinement.

C’est toujours sous une forme virtuelle que l’exposition annuelle des travaux d’élèves des
établissements de l’académie de Toulouse sera proposée au public dans les prochains  jours. “Il a en effet été matériellement impossible, aux enseignants et à la Fondation, d’organiser l’exposition ce printemps”, précise Sylvie Corroler-Talairach, directrice de la Fondation espace écureuil.

Une réouverture progressive

La réouverture du lieu sera progressive.  Durant tout le mois de mai, la Fondation sera ouverte de 13h à 18h, de mardi à samedi. La Fondation espace écureuil restera ensuite ouverte tout l’été.

La prochaine exposition, prévue, du 15 juillet au 12 septembre, accueillera les sculptures hybrides, en verre soufflé de la plasticienne Julie Legrand. Le titre de l’exposition, « Nous sommes des terres fertiles », désigne le monde animal, végétal, minéral et celui des objets, réunis par le matériau verre, qui peut être en baccarat comme en pyrex. Ce matériau, noble ou de peu, jaillit de l’ensemble de ce « nous » par flots, par larmes, par éclaboussures, par éclats, par germinations.

(Source : communiqué de presse)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.