Création d’une Entente pour préserver et mettre en valeur le Canal du Midi

Le 17 décembre dernier, M. Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, Mme Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, M. Thierry Guimbaud, directeur général de Voies Navigables de France, et les représentants des présidents des départements de l’Aude, de la Haute-Garonne, de l’Hérault et du Tarn ont signé une convention créant une Entente pour le canal du Midi.

Le canal du Midi est l’un des 8 sites de l’Occitanie inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996. D’une longueur d’environ 360 km (système d’alimentation compris), il se situe à cheval sur 4 départements et 92 communes. Il attire environ 400 000 touristes fluviaux et un million de touristes piétons et cyclistes, principalement entre avril et octobre. Le canal et les rigoles d’alimentation sont en domaine public fluvial (appartenant à l’État) et sont gérés par Voies navigables de France (VNF), établissement public de l’État.

Une gouvernance du Canal du Midi et de son système d’alimentation

Cette entente préfigure la gouvernance du « Canal du Midi, Jonction et Robine et son système d’alimentation ». Cette gouvernance a pour but de coordonner les différentes initiatives visant la préservation et la mise en valeur du Canal du Midi. Dans un deuxième temps, elle pourra être élargie aux intercommunalités qui le souhaitent et qui engagent un projet de valorisation autour du Canal du Midi.

La signature a eu lieu lors d’un comité stratégique regroupant les signataires de l’entente et les présidents et représentants des 16 intercommunalités concernées. « La création de l’entente répond à une attente forte de Voies Navigables de France de rassembler les acteurs du territoire autour du canal du Midi. L’entente doit maintenant permettre d’avancer vers des projets concrets », explique Thierry Guimbaud, le directeur général des VNF.

Financer de grands projets de valorisation et de développement

Lors de ce comité stratégique, les signataires de l’Entente ont évoqué la conclusion prochaine (au 1er trimestre 2019) d’un contrat-cadre fixant les grandes orientations pour le soutien financier des projets portés par les acteurs pour la valorisation et le développement du Canal du Midi et de ses territoires.

« La Région est déterminée à poursuivre et engager les différents chantiers qui permettront le maintien de l’inscription du canal du Midi sur la liste des biens du Patrimoine Mondial. Par ailleurs, il est indispensable que les projets déterminants pour la valorisation du Canal du Midi, tels que la réalisation de la Voie Verte, la modernisation ou la montée en gamme de l’offre de services dans les haltes et ports, soient concrétisés dans les meilleurs délais. Et cela ne sera pas possible sans une forte mobilisation des moyens financiers à la hauteur des enjeux de ce site national », s’est engagé Carole Delga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.