La Cité éducative du Grand Mirail se mobilise pendant le confinement

Dès le début de la période de confinement, les partenaires de la cité éducative du Grand Mirail ont mis en œuvre sans délai un de leurs objectifs majeurs : la continuité éducative.

classe d'ecole
©Pixnio

Il est primordial durant cette période où l’accès à l’éducation scolaire n’est pas possible en présentiel, de maintenir un lien social et éducatif avec les familles confinées. À ce titre, plusieurs dispositifs ont été déployés par les acteurs de la cité éducative du Grand Mirail, avec deux ambitions: garder le lien et informer pour contribuer à la continuité pédagogique.

Garder le cap et maintenir le lien par téléphone

Les chefs de projet cité éducative de la mairie de Toulouse et de l’éducation nationale ainsi que les délégués du préfet ont pris contact avec la majorité des opérateurs intervenant dans le quartier du Grand Mirail et plusieurs équipes projet se sont réunies par teléconférence au cours des dernières semaines. Les médiateurs de la cité éducative, adossés au dispositif adulte-relais de l’État, continuent de répondre aux questions des familles par téléphone. Leur rôle d’écoute et de coordination est fondamental. À ce titre, ils peuvent être amenés à orienter les familles vers l’ensemble des opérateurs mobilisés, notamment vers une permanence d’accueil téléphonique psycho-éducative portée par le service de la Réussite Éducative de la Mairie de Toulouse, en place depuis le 30 mars. Ils répondent aux questions liées à la scolarité des enfants et des jeunes et font le lien avec les équipes pédagogiques de l’éducation nationale et avec les associations du quartier proposant un accompagnement à la scolarité. Une plateforme, coordonnée par l’AFEV, a en effet été créée pour coordonner tous les opérateurs de l’accompagnement à la scolarité qui maintiennent à distance leur intervention auprès des familles, et pour structurer une offre répondant aux nouveaux besoins liés à la situation de confinement et aux demandes de
volontaires souhaitant s’engager dans ce type d’accompagnement.
Les services de l’éducation nationale sont également mobilisés auprès des acteurs de la permanence, sur les toutes les questions liées à la scolarité des enfants. Cet appui se fait en plus de l’investissement quotidien des équipes pédagogiques et administratives pour garantir la continuité scolaire.

Continuer d’informer et de sensibiliser

Une fiche informative a été créée à destination des familles et acteurs sociaux du territoire du grand Mirail. Elle comporte tous les contacts nécessaires selon les besoins (scolarité, soutien psychologique, associations actives pendant le confinement…) et a été traduite en plusieurs langues.
Depuis dix jours et de façon expérimentale, des équipes mobiles relevant des accueils-jeunes municipaux et des clubs de prévention métropolitains se rendent deux fois par semaine auprès des habitants de plusieurs quartiers toulousains dont ceux du Grand Mirail pour sensibiliser aux gestes barrières et à la nécessité du confinement. Ils sont amenés également à renseigner les jeunes sur les accompagnements socio-éducatifs mis en place durant cette période de confinement. Les associations partenaires se sont mobilisées et ont proposé d’agir aux côtés de la cité éducative : soutien scolaire, tutorat, aide informatique, prêts de jeux, organisation de challenges, etc. Ainsi, la couverture éducative et psychologique est la plus large possible pour les familles, indispensable dans cette période de crise.
Enfin, les partenaires de la cité éducative du Grand Mirail (Préfecture, Mairie de Toulouse, associations, entreprises) se sont mobilisés très rapidement pour fournir du matériel informatique à des familles démunies de ce territoire. En complément, des financements émanant directement de la Cité éducative vont permettre d’investir dans des tablettes, notamment en direction des élèves du 1er degré. L’accès au numérique est primordial mais doit être appuyé par les équipes pédagogiques et les acteurs qui accompagnent au quotidien les familles.
Les actions partenariales sont amenées à évoluer en permanence pour s’adapter aux besoins des habitants tels que repérés par les acteurs éducatifs (institutions et associations) du quartier.

Source: communiqué commune de la préfecture de Haute-Garonne, de l’Académie de Toulouse, de Toulouse métropole et de la mairie de Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.