Carole Delga à Emmanuel Macron : « J’ai des propositions concrètes à vous faire »

Dans une lettre qu’elle a adressée au Président de la République vendredi, la présidente de la Région Occitanie Carole Delga revient sur son allocution de lundi dernier et sollicite un rendez-vous auprès de lui.

« J’ai noté avec attention que vous aviez largement évoqué la nécessité de « revoir l’organisation de l’État trop centralisée depuis des décennies ». Comme vous, je partage cette idée « que les bonnes solutions émergeront aussi du terrain ». C’est à ce titre que je sollicite une audience pour évoquer ensemble cette République agile et efficace, capable de répondre aux attentes quotidiennes des Français et de préparer l’avenir.

J’ai en effet des propositions concrètes sur la croissance et l’emploi, la transition énergétique et la construction d’infrastructures indispensables pour résorber la fracture territoriale, qui seront profitables, je le crois et les acteurs économiques également, non seulement à notre région, mais à notre pays. Je veux évoquer avec vous, dans le cadre d’un échange franc et constructif, la question du ferroviaire et celle de l’éolien flottant.

Sur le premier sujet, vous le savez, la Région Occitanie en a fait une de ses priorités avec la volonté de régénérer six lignes de trains du quotidien et la création de deux lignes LGV, Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan. J’ai acté pour ce faire un financement conséquent de ces opérations. Des blocages existent, tant du côté de SNCF Réseau que du ministère de l’Économie et des Finances, autour de ces projets, pourtant indispensables pour la croissance et le devenir de l’Occitanie.

Le second sujet nécessite de poser les bases du développement de cette filière d’avenir que constitue l’éolien flottant pour notre pays. Afin d’accueillir deux fermes pilotes, la Région Occitanie a décidé d’investir 250 millions d’euros à Port-la-Nouvelle, mais les récentes annonces autour de la PPE inquiètent grandement les entreprises du secteur et les collectivités locales en Méditerranée.

(…) À partir de ces deux exemples concrets, il y a là matière, j’en suis persuadée, à imaginer une collaboration positive entre l’État et la Région pour avancer et poser des actes forts qui seront appréhendés à leur juste valeur par nos concitoyens ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.