Le bilan encourageant de la commission départementale de Lutte contre la prostitution en Haute-Garonne

Ce jeudi 23 janvier la commission départementale de lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle, a tiré un bilan positif de sa deuxième année de fonctionnement.

La commission départementale de lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle a été créée en 2018 pour renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et accompagner les personnes prostituées. Depuis son installation, l’investissement des 20 membres désignés (représentants de l’État et ses services, le procureur de la République, les collectivités territoriales, l’ordre des médecins et trois associations agréées) a abouti à la validation de 28 parcours de sortie de la prostitution et d’insertion sociale et professionnelle (sur les 30 dossiers étudiés). Vingt-sept d’entre elles sont de nationalité nigériane et victimes de traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle. Ces parcours leur permettent de se projeter dans l’avenir en obtenant une autorisation provisoire de séjour avec un droit au travail ainsi qu’une allocation financière à l’insertion sociale et professionnelle (AFIS).

Un parcours d’insertion vers l’emploi

Le nombre de parcours de sortie de la prostitution et d’insertion sociale et professionnelle validés en Haute-Garonne représente plus de 10% de l’ensemble des parcours validés en France. Le bilan de cette commission a permis de mettre en valeur les avancées positives dans les parcours d’insertion vers l’emploi, grâce à la mobilisation continue des associations, des services de l’État et de ses partenaires. À titre d’exemple, 11 bénéficiaires sont en emploi dont 7 ont signé un CDI.

Source : communiqué de presse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.