mercredi 21 octobre 2020
Les brèves du JT 417 cas de coronavirus en moyenne par jour en Occitanie

417 cas de coronavirus en moyenne par jour en Occitanie

L’Agence régionale de santé fait le point sur la situation sanitaire liée au coronavirus, en Occitanie. 417 cas positifs sont signalés à l’assurance maladie quotidiennement depuis une semaine. 

© mattthewafflecat

Selon l’Agence régionale de Santé, plus de 100 000 tests de dépistage du coronavirus ont été réalisés cette semaine dans la région Occitanie. 3.7% d’entre eux sont revenus positifs. Au total, 2 915 personnes ont contracté le coronavirus depuis le 1er septembre dernier. Parallèlement, les services hospitaliers dénombrent 201 hospitalisations en cours, dont 39 sont actuellement en réanimation. Au total, 536 Occitans sont décédés du coronavirus depuis le début de l’épidémie, dont 84 en Haute-Garonne. Département dans lequel l’ARS compte 66 personnes hospitalisées, dont 7 en réanimation.

Les outils d’aide à la décision sanitaire

De multiples indicateurs contribuent au suivi de la situation sanitaire et éclairent les décisions des pouvoirs publics au plus près des réalités de nos territoires. C’est un faisceau d’indicateurs qui détermine le classement des zones où le virus circule plus activement.

Le suivi des dépistages
L’analyse des résultats des tests virologiques réalisés par les laboratoires de biologie mobilisés dans chaque région permet aux équipes de Santé publique France de calculer 3 indicateurs épidémiologiques :
– Le taux de positivité : nombre de personnes testées positives rapporté au total de tests réalisés.
– Le taux de dépistage : nombre de tests réalisés rapporté au nombre d’habitants.
– Le taux d’incidence de la maladie : nombre de personnes testées positives pour 100 000 habitants. Une zone à circulation active du virus se caractérise par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable (augmentation rapide du taux d’incidence).

Des indicateurs territoriaux
Le profil épidémiologique de chaque département prend en compte d’autres indicateurs locaux comme l’activité hospitalière et d’éventuelles tensions dans ces services, ou l’évolution du nombre des clusters par exemple.
L’évaluation de l’ensemble de ces indicateurs sanitaires permet de classer chaque département en vulnérabilité limitée, modérée ou élevée face au virus. A ce jour, en Occitanie, ces indicateurs appellent à la vigilance partout : la circulation du virus s’accélère et les messages de prévention sont d’actualité pour tous, en priorité pour protéger ceux dont la santé est plus fragile.

Source: communiqué de l’Agence régionale de santé

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport