mardi 28 septembre 2021

Contact

CultureToulouse. Le Conseil départemental accueille la Nuit andalouse

Toulouse. Le Conseil départemental accueille la Nuit andalouse

Le Conseil départemental de Haute-Garonne organise, dans le cadre du festival 31 notes d’été, une nuit andalouse.

Nuit andalouse © Conseil départemental de Haute-Garonne
La Nuit andalouse a lieu le 27 août 2021 au Conseil départemental de Haute-Garonne. © Conseil départemental de Haute-Garonne.

Cette nuit andalouse promet d’être sublime. Avec pas moins de trois concerts gratuits, mais également une visite de Toulouse, capitale de l’exil républicain espagnol, et des expositions, le 27 août 2021, le Conseil départemental organise dans le cadre du festival 31 notes d’été, et sous la direction artistique de Vicente Pradal, un événement haut en couleurs.

Les concerts de la Nuit andalouse

L’ouverture des portes au Conseil départemental se fera à 18h, avec trois concerts et spectacles : le public profitera d’un concert d’El Comunero pour des chants de lutte de la République espagnole (rock). Enraciné dans la verve anti-franquiste des chants républicains de la guerre d’Espagne, le groupe toulousain mené par Tomas Jimenez ouvre son répertoire rebelle aux hymnes protestataires mexicains et aux chants de lutte sud-américains : un son frondeur et rageur à la Mano Negra, avec guitare flamenca, bouzouki et clarinette punk. Se produira ensuite José del Tomate Quintet (guitare flamenca) avec José Fernández “José del Tomate”, né à Almería dans une famille d’artistes. Son père, Tomatito, son arrière-grand-père, Miguel Fernández Cortés “El Tomate” ainsi que son oncle “El Niño Miguel” ont été pour lui une source d’inspiration. Il a sorti son premier album “Plaza Vieja” et parcouru d’innombrables scènes avec son groupe Flamenco on Fire.

La danseuse Eva Yerbabuena

Considérée comme l’une des principales interprètes du flamenco, Eva Maria Garrido Garcia, connue professionnellement sous le nom d’Eva Yerbabuena, a été formée à Grenade auprès de maîtres comme Enrique “El Canastero” et Angustias “La Mona”. Elle crée sa propre compagnie de danse en 1998 et remporte plusieurs récompenses dont le Prix national de la danse espagnole en 2001 et, plus récemment, la Médaille d’or du mérite des Beaux-Arts en 2017.

Une nuit andalouse « sous le signe de la fraternité »

« En mettant l’Espagne sur son 31, le Conseil départemental place cette nuit andalouse sous le signe de la fraternité et de la mémoire, explique Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne. Cette soirée est comme une évidence au regard de l’histoire commune qui unit la Haute-Garonne à l’exil espagnol ».
Hormis les concerts, cette Nuit andalouse propose, en journée, une visite touristique intitulée “Toulouse, capitale de l’exil républicain espagnol”, sur les traces des Républicains, organisée par l’Office du Tourisme de Toulouse (présentation du pass sanitaire, port du masque obligatoire ; rendez-vous à 15h30 au Donjon du Capitole ; réservation obligatoire au 05 61 99 44 00).
Des expositions thématiques sur l’histoire tragique de la guerre d’Espagne et des républicains espagnols se tiendront à l’Hôtel du Département, pour évoquer le destin de ces hommes et de ces femmes qui ont traversé l’une des pires tourmentes du XXe siècle.

Infos pratiques

Au Conseil départemental de la Haute-Garonne, situé 1, boulevard de la Marquette. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles. Buvette et petite restauration sur place.
Conditions sanitaires : pass sanitaire obligatoire, masque obligatoire, gel hydro alcoolique mis à disposition, concerts, restauration et buvette assis, distanciation lors des déplacements.
Informations : 05 34 45 58 30 ou sur le site internet du Conseil départemental.

Source : communiqué de presse

Laetitia Soula
Journaliste de presse écrite depuis plus de dix ans, Laëtitia Soula est rédactrice et photo-reporter. Polyvalente print et web, elle a également oeuvré comme secrétaire de rédaction et relations presse. Elle a travaillé pour divers titres de presse locale et collectivités territoriales (presse institutionnelle) à Paris, Marseille, en Bretagne, en Auvergne et dans le sud-ouest, avant de poser ses valises à Toulouse.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img