Quand le street-art s’affiche en très grand

La rédaction
29 septembre 2016 - 07:00

Commentaires

On 29 septembre 2016 - 14:11 at 14 h 11 min, connaisseur said:


L'évent a le mérite d'exister, et c'est une bonne chose mais ne nous voilons pas la face.Car quand je lis "street art et Graffiti "dans la même phrase, j'ai du mal a comprendre pourquoi des artistes issus du milieu Graffiti utilise ce mélange de mot et de genre, alors que les deux n'ont vraiment rien a voir.
Street art mot repris par les médias ressemblant a un fourre tout médiocre.Sinon, inviter des artistes étrangers c'est chouette, mais quel dommage ne pas voir l'ancienne scène de Graffiti Toulousaine bien plus importante que ceux que ce genre d'event laisse entrevoir.Pas un seul Toulousain sur les façades du Rose béton a part les directeurs artistiques eux mêmes Réso et Mondé, ou est Toulouse?(Conflit d'intérêt??)
Quand a la Mairie peut on parler de vrai soutient, quand les appels d'offres sont déjà validé plusieurs mois a l'avance avec des préférences pour certains artistes(Rose béton-Mur stadium) plus que des préférences artistiques cela est juste une démarche politique dirigée par une pseudo jeune avocate tout droit sortie de l'école sans aucunes expériences dans ce domaine, pour ce faire un petit nom...


Your reply will be revised by the site if needed.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.