mercredi 25 novembre 2020
Sports Patrick Ferrara : combattant au-delà des tatamis

[En vue] Patrick Ferrara : combattant au-delà des tatamis

La salle du Bascala va vivre à l’heure du judo ce week-end. Surfant sur la vague d’un franc succès la semaine passée, la 4ème édition du Tournoi des 5 continents joue les prolongations d’une rencontre entre judokas du monde entier. 1200 participants, 20 pays et toutes les catégories d’âges sont représentés. Le président du club des Ours judo, également créateur du tournoi se confie sans langue de bois.

Par Lucas Mediavilla

 

Succès. En tant que sportif ou professeur, Patrick Ferrara cultive le dépassement de soi. Les Ours sont champions régionaux par équipe dans presque toutes les catégories d’âges, hommes ou femmes. Le club revendique environ 700 adhérents pour différentes sections dans un sport où le nombre de licenciés est en baisse de 12% à l’échelle du pays.

Amour. Il transmet son savoir depuis 22 ans et se livre sans compter à propos du tournoi : « Je dors 2h par nuit pendant l’évènement ». « Je le fais pour les gamins, il faut savoir faire aimer son sport ». Il confie se demander « parfois pourquoi il fait tout ça » et raconte avec émotion les pleurs d’une de ses élèves après un combat gagné, tombant dans ses bras pour le remercier. Sans plus de mots, on devine que c’est là qu’il trouve sa force.

Richesse. L’idée de ce tournoi est née après de nombreuses années passées sur le circuit professionnel à voyager, à rencontrer des gens venus du monde entier. « A ma connaissance, c’est le seul tournoi de club en France qui propose un échange culturel aussi important». Il l’organise aujourd’hui avec 50 bénévoles.

Courage. Ce tournoi c’est un combat mené vent debout. Subventions quasi-inexistantes, comité fédéral qui n’hésite pas à mettre des bâtons dans les roues du tournoi, désaffection des élus communaux pendant le premier week-end où aucun ne s’est présenté… « On perd de l’argent, c’est pour cela que le tournoi n’a lieu qu’un an sur deux » avoue le professeur.

Modernité. « Il faut vivre avec son temps ». Conscient de l’évolution des mentalités, de la baisse générale du nombre de licenciés du judo au profit d’autres sports de combats, Patrick Ferrara ne lésine pas sur les moyens. Show musical, photographe professionnel, hymne des différents pays, jeux de lumières et organisation millimétrée sont autant d’éléments novateurs au programme à retrouver ce week-end.

 

 

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport