dimanche 26 septembre 2021

Contact

ActualitésHaute Garonne : un été 2021 sauvé par le tourisme en plein...

Haute Garonne : un été 2021 sauvé par le tourisme en plein air, le bilan reste positif

Avec l’explosion du tourisme vert et l’augmentation des activités en plein air, le Comité départemental du tourisme de Haute-Garonne dresse un bilan plutôt positif de cet été. On fait le point.

Haute-Garonne : un été 2021 sauvé par le tourisme en plein air, le bilan reste positif
En Haute-Garonne, les visiteurs ont majoritairement fait le choix du tourisme en plein air cet été © LoïcBel

Malgré un contexte sanitaire incertain, le Comité départemental du tourisme de Haute-Garonne dresse un bilan plutôt positif de la saison estivale 2021. La centrale du département permettant de réserver à même a été saturée. Celle-ci constate une progression de 10% du chiffre d’affaires par rapport à 2020 et de 16% par rapport à 2019. Les activités en plein air, particulièrement, ont rencontré un grand succès.

Grand boom du tourisme en nature

« Les activités de pleine nature ont été extrêmement prisées tout l’été avec quelques points de saturations comme dans certaines vallées des Pyrénées », souligne Didier Cujives, Président de Haute-Garonne Tourisme. La structure dédiée aux sports de montagnes H2O Vives, à Bagnères-de-Luchon, enregistre, par exemple, un très bon mois d’août comparé aux années précédentes, de quoi rattraper les pertes de juillet dues aux conditions météorologiques défavorables. L’ensemble des activités de plein air dans les hauteurs ont d’ailleurs été plus impactés par le mauvais temps que par le pass sanitaire, celui-ci n’étant pas obligatoire pour ce type de sortie.

Dans le Volvestre, l’agrotourisme, les animations-dégustations “mets et vins” et les visites du Rucher des ânes ont connu un grand succès. Cherchant toujours plus de calme et de nature, les touristes du département ont principalement choisi des locations avec piscine et jardin mais des campings en nature. Ces derniers se sont également tourné vers le tourisme fluvial, notamment sur le canal du midi.

Le frein du pass sanitaire

Certaines structures du département ont toutefois été quelque peu perturbées par l’arrivée du pass sanitaire à partir du 21 juillet. « Le pass sanitaire nous a fait plonger durant 10 jours environ, pour ensuite retrouver notre rythme de 2019 avec plus de 3 500 personnes accueillies par jour”, confie Benjamin Pauly, responsable communication chez Animaparc. Le constat est plus alarmant au château de Merville et à la Ferme du Paradis à Rieumes, qui ont respectivement perdu un quart et la moitié de leurs publics après la mise en vigueur du dispositif.

Zoom sur Toulouse

À Toulouse, l’activité hôtelière enregistre une forte progression par rapport à 2020 avec un taux d’occupation moyen de 56 % cet été. Pour autant, ces chiffres restent bien en deçà de ceux enregistrés avant la pandémie. Les hôtels du centre-ville proposant des offres “loisirs” aux familles (piscine, par exemple) ont été particulièrement prisés par les touristes.

Malgré la mise en place du pass sanitaire, le bilan global des activités proposées dans la ville rose est « très positif, il y a eu un vrai effet de rattrapage par rapport au niveau d’avant crise », explique Haute-Garonne Tourisme. La Cité de l’Espace enregistre une moyenne de 110 000 visiteurs par jour durant les mois de juillet et août. Le nombre d’entrées au musée Aeroscopia et à l’Envol des Pionniers continue également d’augmenter.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img