samedi 22 janvier 2022

Contact

spot_img
ActualitésCovid-19 : À Toulouse, les berges de la Garonne restent fermées au...

Covid-19 : À Toulouse, les berges de la Garonne restent fermées au public

Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc et le préfet de la Haute-Garonne Étienne Guyot ont décidé de proroger la fermeture au public d’une partie des berges de la Garonne, compte tenu d’un taux d’incidence de la Covid-19 encore trop élevé dans la Ville rose.

À Toulouse les berges de la Garonne demeure fermées au public, compte tenu d'un taux d'incidence encore trop élevé de la Covid-19 ©DR
À Toulouse les berges de la Garonne demeure fermées au public, compte tenu d’un taux d’incidence encore trop élevé de la Covid-19 ©DR

L’épidémie de Covid-19 recule légèrement dans la Ville rose, mais pas suffisamment pour desserrer le cordon sanitaire. C’est pourquoi le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc et le préfet de la Haute-Garonne Étienne Guyot ont décidé de proroger la fermeture au public d’une partie des berges de la Garonne jusqu’au dimanche 14 mars 2021 à minuit.
Certains secteurs avaient en effet été fermés à partir du 28 février dernier, « compte tenu du taux d’incidence très élevé qui était alors observé à Toulouse », rappellent les services de l’État dans un communiqué de presse. Malgré un renforcement des contrôles, ces derniers avaient constaté les jours précédents « de nombreux rassemblements statiques sans respect de la distanciation physique, ni port du masque ».

La liste des lieux qui restent fermés

Une semaine plus tard, le taux d’incidence a donc légèrement baissé, « mais demeure très élevé », selon la Préfecture de la Haute-Garonne. Il est aujourd’hui à 246 cas positifs sur 100 000 habitants.
La mesure de prolongation de la mesure de fermeture concernera les berges de la Garonne situées en contrebas de la place Saint-Pierre, du quai Saint-Pierre, du quai Lucien Lombard, du quai de la Daurade, du quai de Tounis et correspondant à la promenade Henri Martin. Ainsi que la place de la Daurade, la prairie des Filtres et le quai de l’Exil Républicain Espagnol. La Préfecture indique que cette liste de lieux « pourra être actualisée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Et que « le non-respect de cette obligation expose les contrevenants à une amende de 135 € ».

Source : communiqué de presse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img