Coronavirus : Le CHU de Toulouse fait le point après le déconfinement

Alors que le déconfinement se poursuit partout en France, le CHU de Toulouse a fait le point sur la situation dans l’agglomération. Et les chiffres sont bons. 30 personnes étaient toujours hospitalisées pour cause de coronavirus au CHU de Toulouse, dont deux en réanimation a indiqué le directeur Marc Penaud. Un point sur le personnel soignant a aussi été dressé.

CHU Toulouse
© Laura Benmeradi (Archives – JT)

Le Sud-Ouest de la France a été relativement épargné par l’épidémie de Covid-19, et Toulouse n’a pas dérogé à la règle. Ce vendredi 29 mai, le directeur du CHU Marc Penaud, ainsi que plusieurs professionnels, confirment ce constat, chiffres à l’appui. À l’heure actuelle, 30 personnes sont toujours hospitalisées pour cause de coronavirus. Parmi elles, deux sont en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, l’hôpital a dénombré 481 patients atteints du Covid-19. 126 patients ont dû passer par le service réanimation. Et preuve que l’épidémie a bel et bien reculé dans la région toulousaine : la dernière entrée au CHU pour cause de coronavirus remonte au 8 mai. La personne est sortie « il y a deux jours », indique Marc Penaud. Le patron du Samu de Haute-Garonne, Vincent Bounes, assure quant à lui qu’aucun cas de Covid-19 n’a été recensé par les urgences depuis le début du déconfinement.

Pas de clusters de coronavirus à Toulouse mais le CHU vigilant

La question des clusters a cependant été soulevée, ceux-ci se multipliant en France notamment dans le Nord du pays. Mais aucun n’est a signalé dans la région toulousaine, a affirmé Marc Penaud. Ce dernier évoque des cas isolés : « Il y a une légère activité dans le département du Gers avec deux petits foyers. »

Le directeur du CHU reste cependant très méfiant quant à la tournure que pourraient prendre les choses. « Nous restons très prudents et nous sommes en capacité de nous réorganiser s’il le faut », a-t-il averti. « Nous restons stricts sur l’ensemble des règles et des gestes barrières, pour la sécurité des patients mais aussi pour celle des professionnels. Tout ce qui a été fait en sortie de confinement se poursuit de façon très rigoureuse. »

Un début de retour à la vie normale ?

« Petit à petit, nous sommes en train de revenir à une activité à peu près normale », a poursuivi le directeur. Tout les intervenants s’accordent sur ce point. Pour les urgences, Vincent Bounes affirme que « l’activité chirurgicale n’a pas repris à fond ». Le patron du Samu 31 annonce aussi ne pas avoir « gardé les unités Covid du début de crise ». Celles-ci ont été déplacées dans le secteur des maladies infectieuses.

Mais c’est le personnel tout entier qui commence à percevoir un changement, notamment Béatrice Riu, cheffe du service de réanimation : « Le personnel a l’impression d’être revenu à la vie d’avant.» Durant la pandémie, l’habillage était « très lourd » pour éviter tout risque de contamination. « C’est désormais un peu plus léger », constate-t-elle.

« Les Français ont peut-être compris qu’ils avaient des hôpitaux formidables »

Applaudi chaque soir à 20 heures, le personnel soignant peut soufflé un peu. « Maintenant que le profil de la maladie est mieux cerné, le personnel est plus confiant » témoigne la cheffe de la pédiatrie Isabelle Claudet. Le personnel soignant, comme les internes, ont été félicités. Ces derniers ont d’ailleurs vu leur stage prolongé d’un mois « pour vivre jusqu’au bout cette crise sanitaire exceptionnelle ».

Vincent Bounes est, lui, revenu sur la relation entre la population et le personnel soignant avec des mots forts : « Les Français ont peut-être compris qu’ils avaient des hôpitaux formidables […] J’ai reçu, et nous avons reçu, des remerciements et cela est très rare. »

Par ailleurs, le directeur Marc Penaud a précisé que la prime Covid allait être versée à « tous ceux qui était présents », avec un montant de 500 euros non fiscalisé à partir du mois de juin. Les plus mobilisés recevront 1500 euros. Mais le directeur du CHU espère que le personnel soignant ne sera pas « aussi vite oublié qu’il n’a été chaleureusement applaudi ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.