vendredi 4 décembre 2020
Les brèves du JT Toulouse Métropole contre-attaque dans l’affaire des pompes funèbres

Toulouse Métropole contre-attaque dans l’affaire des pompes funèbres

Quelques jours après la diffusion d’une vidéo qui dénonçait des pratiques « scandaleuses » au sein des pompes funèbres de Toulouse, la métropole réagit. La collectivité et l’agent en charge de ce service ont, à leur tour, porté plainte pour diffamation.

Toulouse Métropole
Toulouse métropole porte plainte pour diffamation dans l’affaire des pompes funèbres © Toulouse Métropole

Il y a quelques jours, une ancienne employée et un agent des pompes funèbres de Toulouse ont dévoilé une vidéo, publiée par nos confères de la Dépêche du Midi, qui dénonçaient des « pratiques scandaleuses » au sein du crématorium de Cornebarrieu. Notamment des urnes funéraires stockées depuis plusieurs années, des cellules réfrigérées insalubres ou des sols tachés de sang… Deux jours après la diffusion de ces images, ce vendredi 23 octobre, la collectivité dément ces accusations et porte plainte pour diffamation.

Une volonté de nuire et des accusations mensongères

« Face à l’émoi que ces allégations ont provoqué auprès des personnels et chez les usagers, et après une première enquête interne, Toulouse Métropole a décidé de porter plainte pour diffamation. De même, l’agent qui exerce le métier de thanatopracteur, visé par des accusations mensongères, a également déposé plainte », annonce ainsi la collectivité qui s’est engagée à apporter une assistance juridique à l’employé incriminé.

Par ailleurs, Toulouse Métropole dément avoir été informé, que ce soit par voie hiérarchique, par un courrier écrit au maire, Jean-Luc Moudenc ou au service concerné. « Aucune des différentes procédures d’alerte existante n’a été enclenchée, pas même syndicale. Il est donc établi qu’il y a là volonté de nuire aux agents, à la direction et à la collectivité et non de résoudre un problème. »

Un comité d’éthique des pompes funèbres pour restaurer la confiance

Pour la collectivité, les métiers du funéraire sont régulièrement sujets à polémique et les « angles d’attaque » pour ceux qui souhaiteraient « nuire ou prendre une revanche » sont toujours possibles. Notamment par le biais de montages photo, de vidéos ou de mises en scène précise la Métropole qui se propose de mettre en place de nouveaux contrôles et étudie la création d’un comité d’éthique. Une manière de « restaurer une relation de confiance avec les usagers ».

En attendant, ce sera à la justice de trancher sur le bien-fondé ou non de ces accusations. Le verdict devrait donc peser significativement dans l’évolution de ce rapport de confiance.

(Source : communiqué de presse)

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport