Sorties en Haute-Garonne [3/6] : des idées de randonnées pour cet été

A l’heure où le déconfinement s’opère jour après jour en France, le département de la Haute-Garonne a une belle carte à jouer pour relancer son économie touristique avec ses grands airs de campagne et de montagne. Voici quelques idées de randonnées et sorties à quelques kilomètres de Toulouse, en Haute-Garonne.

randonnées Haute-Garonne
©Haute-Garonne Tourisme

A pied ou à vélo, les idées de sorties et de randonnées ne manquent pas en Haute-Garonne. Traversé par quatre GR et deux parcours cyclables, voici un avant-goût de promenades insolites et sauvages pour cheminer loin de la foule.

Randonnées à pied

– Emprunter la Via Garona : sur 170 kilomètres, depuis la basilique Saint-Sernin à Toulouse jusqu’à la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges, le GR® 861 baptisé Via Garona traverse 41 communes du département et assure la liaison entre deux chemins jacquaires : la voie d’Arles et celui du piémont. Durant votre périple, opter pour une nuit dans les cabanes perchées aux Robinsonnades. Construites dans les arbres en bord de Garonne près de Cazères, elles offrent un grand confort.

– Rando facile au lac d’Oô pour une envie de s’oxygéner en famille. Depuis les granges d’Astau, il suffit d’une heure de marche pour rejoindre ce splendide lac de montagne qui fêtera son siècle d’existence en 2021. Situé à 1 504 mètres d’altitude, il est réputé pour sa belle cascade de 275 mètres de hauteur et pour son refuge auberge du lac d’Oô qui offre un service d’hébergement et de restauration sur la période avril-octobre. Pour les plus aguerris, ce sentier se prolonge vers le lac d’Espingo et Saussat puis beaucoup plus haut vers le lac et refuge du Portillon pour se terminer au sommet du Perdiguère (3 222 mètres), le plus haut du département.

– Suivre le GR®10 véritable fil conducteur de la chaîne des Pyrénées reliant l’Océan à la mer Méditerranée. Il traverse la Haute-Garonne sur 68 kilomètres, du Val d’Esquierry aux plateaux d’Uls en passant par Luchon. Il offre des panoramas exceptionnels ! Les points d’intérêt : Il passe au pied du lac d’Oô, sous le pic de Céciré qui culmine à 2 403 mètres. Il traverse la station ski de Luchon-Superbagnères de part en part, et redescend au cœur de Luchon jusqu’à Artigue. Le GR®10 chemine ensuite au pied des Pics de Bacanère (2 193 mètres) Burat (2 154 mètres) et se poursuit vers Fos puis Melles, pour quitter la HauteGaronne sous le pic du Carbère (2 630 mètres).

Randonnées à vélo

randonnées vélo Haute-Garonne
©Haute-Garonne Tourisme

La voie verte Roquefort/Garonne – Salies du Salat. D’une longueur de 8 kilomètres, elle permet de raccorder la cité thermale de Salies-du-Salat et ses installations touristiques, au parcours cyclable de la Garonne par une voie cyclable en site propre, desservant au passage les communes de Mazères-sur-Salat et Roquefort-sur-Garonne, en empruntant l’ancienne voie entre Boussens et Saint-Girons. On en profite pour visiter la motte féodale de Salies du Salat et l’établissement thermal.

La Route des cols des Pyrénées passe aussi par la Haute-Garonne et constitue une des sorties de randonnées à vélo les plus appréciées. Moins connus que dans les départements voisins, on peut enfourcher son vélo entre Luchon et St-Béat Menté (1 349 mètres), rejoindre le Portet d’Aspet (1 069 mètres), le Port de Balès (1 755 mètres) ou le col de Larrieu (704 mètres)… Au delà de la performance, c’est le plaisir des yeux qui vous procurera une grande satisfaction.

Le parcours cyclable de la Garonne. Il permet de couvrir en toute sérénité la centaine de kilomètres qui séparent Cierp Gaud (au pied des Pyrénées) de Carbonne (située à 35 kilomètres au Sud de Toulouse), en passant par Saint-Bertrand-de-Comminges. Il longe le fleuve, passant d’une rive à l’autre et traversant de nombreux villages qui sont autant de haltes et d’occasions de découvertes touristiques. Le dénivelé est à la portée de tout le monde.

La rigole de la plaine : au départ de Revel/Saint-Ferréol, cet itinéraire ombragé serpente le long de la Rigole de la Plaine, petit canal façonné par l’homme qui débute dans la Montagne Noire. Il permet le captage des eaux de source et du lac de Saint-Ferréol pour alimenter le Canal du Midi. Il se déverse au seuil de Naurouze, bief du partage des eaux. Depuis ce parcours, profitez de beaux points de vue sur les plaines du Lauragais.

Source: communiqué de Haute-Garonne Tourisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.