La Région Occitanie lance une expérimentation pour accompagner les agriculteurs dans la transition agroécologique

Pour répondre à l’urgence climatique, aux attentes fortes des citoyens et aux mutations des modes de consommation, la Région Occitanie a décidé de mettre le cap vers une agriculture durable. Elle lance un nouvel accompagnement des agriculteurs dans leur transition agroécologique.

aider les agriculteurs
©Gellinger

Les élus régionaux réunis aujourd’hui en assemblée plénière ont adopté, sur proposition de la présidente Carole Delga, une nouvelle stratégie pour accompagner la transition du modèle agricole régional. Cette feuille de route ambitieuse s’accompagne d’une mesure concrète à expérimenter dès cette année : les contrats d’agriculture durable.

C’était une des priorités du Pacte régional pour une alimentation durable adopté fin 2018 à l’issue d’une large consultation citoyenne. Avec ce Pacte, la Région a souhaité donner une nouvelle direction à l’agriculture régionale afin de répondre aux attentes des citoyens qui appellent à une évolution des pratiques agricoles prenant mieux en compte les enjeux environnementaux. 96 % des participants à la consultation ont en effet déclaré qu’avoir une alimentation respectueuse de l’environnement est très important pour eux.

« A l’heure de l’urgence climatique, nous devons aller plus loin pour accompagner nos agriculteurs dans la transition vers un nouveau modèle agricole durable et juste pour tous, qui leur permette de vivre de leur activité, qui préserve la santé et l’environnement et crée des emplois. Les consommateurs formulent de nouvelles exigences, sensibles au respect de l’environnement, au bien-être animal tout comme au respect de la dignité des agriculteurs. Le rôle de la Région, c’est d’être à leurs côtés pour accompagner les mutations nécessaires de la filière agro-alimentaire, pour à la fois mieux produire et mieux consommer. Notre nouvelle stratégie régionale autour de contrats d’agriculture durable leur proposera un accompagnement complet et sur-mesure, permettra de soutenir les exploitations qui n’ont parfois plus ou pas les moyens d’investir aujourd’hui, et aux agriculteurs d’atteindre les objectifs qu’ils se seront eux-mêmes fixés », a déclaré ce jour Carole Delga.

La stratégie agriculture durable : un cap à l’horizon 2040 et une expérimentation dès 2020

Cette stratégie repose sur trois piliers (social, environnemental et économique) qui posent le socle du nouveau système agricole et alimentaire régional et les objectifs à atteindre à l’horizon 2040 :
· Bien vivre de son métier et contribuer à des campagnes vivantes
· Faire de l’environnement une chance pour notre agriculture
· Créer et développer des modèles économiques viables

Afin d’accompagner les porteurs de projets, qu’ils soient agriculteurs ou entreprises du secteur (coopératives notamment), dans la prise de risque que représente l’engagement dans une transformation profonde, la Région lancera un pack d’actions nouvelles dont, dès cette année, l’expérimentation des contrats d’agriculture durable.
Un accompagnement personnalisé des agriculteurs qui s’engagent dans un projet stratégique, pour développer ou diversifier son exploitation, répondant aux objectifs régionaux de transition. Ils bénéficieront de l’accompagnement d’un conseiller pour aider à réaliser un diagnostic global de leur exploitation, de leurs besoins, et à formaliser leur projet de transition. Les agriculteurs signent un contrat avec la Région qui leur permettra de solliciter les aides financières les plus adaptées à leur projet, afin de sécuriser la prise de risque liée au changement de pratique. Ces contrats seront expérimentés d’ici la fin de l’année avant leur généralisation.

Quatre mesures supplémentaires, issues du travail de concertation mené pour élaborer la stratégie régionale agriculture durable, ont d’ores-et-déjà été identifiées et seront déclinées pour répondre aux défis de la transition agroécologique :
– La création d’un forum des conseillers, favorisant la montée en compétence et la mise en réseau, sur l’ensemble de la région, des conseillers agricoles.
– La création de tiers lieux au sein des lycées agricoles, afin de permettre aux agriculteurs, citoyens, entrepreneurs du monde agricole, chercheurs, d’échanger, expérimenter et collaborer pour faire évoluer l’agriculture vers de nouveaux modèles.
– Associer les citoyens à la mise en œuvre de la stratégie agriculture durable, via l’organisation de rencontres dans les Maison de ma Région et la mise en œuvre d’un budget participatif dédié aux initiatives citoyennes favorisant la solidarité entre citoyens et agriculteurs.
– Faire de Sud de France la marque de l’agriculture durable, à travers la labellisation de points de vente de produits locaux et de qualité.

Un cap fixé et testé collectivement, pour des solutions sur-mesure

Pour construire cette feuille de route, la Région a mené une démarche de co-construction ouverte et participative associant agriculteurs, élus, acteurs locaux des filières et des territoires (représentants de chambres d’agriculture, de lycées agricoles, de Parcs naturels régionaux, chercheurs et associations environnementales…). Des entretiens et enquêtes en immersion ont permis de partager les besoins auxquels cette stratégie devait répondre. Les solutions en réponse aux défis posés ont été imaginées, co-développées puis testées avec un large panel d’acteurs représentatifs du monde agricole fin janvier, à Toulouse.

Source: communiqué de la Région Occitanie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.